Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Groupe Casino : des virages stratégiques payants pour 2018





Le 14 Mars 2019, par La Rédaction

Casino a présenté jeudi 14 mars ses résultats 2018 : les performances sont bonnes – meilleures que la moyenne du secteur – et les résultats des réformes engagées depuis plusieurs années sont au rendez-vous, significativement en matière de réduction de la dette.


En seulement quatre ans, Casino a réussi à diviser sa dette par trois, en portant celle-ci à seulement 2,7 milliards d’euros en 2018. Cette performance exceptionnelle, accomplie via un vaste plan de cession d’actifs non stratégiques de 1,5 milliard d’euros, notamment en immobilier, est de nature à rassurer les marchés financiers sur la solidité du business model du groupe. En épurant ainsi très largement sa dette, Casino sécurise sa position pour l’avenir et pour accélérer dans les trois ans qui viennent la réalisation de son plan stratégique.
 
Dans le cadre de ce plan de désendettement, Casino vient de finaliser la cession des murs de 13 Géant Casino, 3 Hyper Casino et 10 Supermarchés Casino. Un mois plus tôt, le groupe avait annoncé la cession de R2C, sa filiale dédiée à la restauration collective, « poursuivant, conformément à ses priorités stratégiques, les actions déjà amorcées visant à faire progresser sensiblement sa rentabilité et à renforcer son profil financier ». Ces derniers mois, Casino s’est également séparé de 15 % de sa foncière Mercialys et des murs de 95 de ses hypermarchés et supermarchés. Le groupe a aussi décidé, en janvier, de céder six hypermarchés structurellement déficitaires à son concurrent Leclerc.
 
Tout en poursuivant son désendettement, Casino épure ainsi également son dispositif de formats non rentables, notamment parmi les hypermarchés, pour se concentrer sur « les formats qui marchent », comme le commerce de proximité en centre-ville avec notamment Monoprix, Franprix et Leader Price, le e-commerce avec Cdiscount et le bio avec Naturalia.
 
Car la réduction de la dette du groupe, aussi importante soit-elle, ne résume pas à elle seule les très bons résultats du groupe. L’enseigne Naturalia, par exemple, est devenue en quelques années un poids lourd de la distribution de produits bio, notamment dans les grandes villes, multipliant par quatre le nombre de ses magasins depuis son rachat par Monoprix en 2008. Avec 190 points de vente et un chiffre d’affaires de 260 millions d’euros, elle est aujourd’hui une enseigne stratégique que le groupe compte bien développer.
 
Un foisonnement de nouveaux services
 
Livraison à domicile, fourniture d’électricité, diversification dans les voyages… Casino s’est aussi renforcé dans les services. Et ce n’est pas fini. Le groupe est notamment devenu un des leaders français du retail media, avec 30 millions de profils recensés dans son « lac de données » et près de 150 campagnes publicitaires digitales gérées chaque mois en France. Une activité chapeautée par 3W.relevanC, fruit du rapprochement de la structure big data du groupe et de la régie de Cdiscount. Pour générer des revenus complémentaires, Casino mise également sur les data centers : le groupe a annoncé fin 2018 la création de ScaleMax, société commune fondée avec Qarnot Computing, pour installer des data centers dans ses entrepôts disponibles.
 
Casino accélère également le développement de ses applications marchandes et la digitalisation de la relation commerciale. Après Casino Max ou l’app Franprix, le groupe déploie dans ses enseignes la plateforme Lyf Pay, le nouveau portefeuille électronique made in France, dans lequel le distributeur a pris une participation minoritaire. Cette application, qui permet notamment de régler ses achats en magasin via le service Scan Express, sera disponible courant 2019 chez Monoprix, Franprix, Naturalia et Leader Price, soit 9 000 points de vente. Pour les clients du groupe, la plateforme permet aussi de créer une liste de courses, de cumuler des coupons promotionnels, de recevoir des offres personnalisées ou encore d’accéder au paiement en quatre fois. Un exemple, parmi d’autres, des innovations et des nouveaux services développés par Casino, et qui contribuent aussi, très largement, à ses résultats.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook