Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Habillement : vers la fin pure et simple des soldes ?





Le 29 Janvier 2019, par La Rédaction

Les soldes ont-ils encore un avenir ? La question se pose aujourd’hui au sein de la Fédération Nationale de l’Habillement (FNH), qui va organiser des débats avec ses membres pour trouver un terrain d’entente sur la question.


La fin des soldes ? C’est tout simplement la proposition d’Éric Mertz, le président fraichement nommé de la FNH. Il estime au Figaro que les 38 000 commerçants que la Fédération représente n’ont tout simplement plus les moyens d’organiser ces périodes promotionnelles qui ont beaucoup perdu de leur intérêt : le commerce en ligne, avec les rabais incessants, ainsi que les ventes privées ont entamé la pertinence des deux périodes traditionnelles de soldes dans l’année. Selon le dirigeant, les boutiques ne peuvent plus multiplier les remises ni fabriquer des lignes spécialement pour les soldes.

Les boutiques d’habillement doivent déjà composer avec des marges faibles qu’il est difficile de réduire encore. Les fameuses ventes privées sont réservées aux bons clients et ne permettent pas de toutes manières d’engranger des revenus faramineux. Par ailleurs, le mouvement des « gilets jaunes » a durement frappé les commerçants et les artisans. D’après la FNH, les ventes des indépendants ont littéralement chuté de près de 19% entre mi-novembre et fin décembre. Eric Mertz pointe directement du doigt les blocages des centres villes et des centres commerciaux qui ont gravement perturbé l’activité de ces boutiques.

Et les soldes d’hiver n’ont pas permis de redorer le chiffre d’affaires : les ventes ont même chuté de 9,5% durant les deux premières semaines des soldes, tandis que la fréquentation dans les boutiques a flanché de 10,5% : le signal est « très mauvais », « même les clients qui ne viennent habituellement acheter qu'en soldes, s'ajoutant aux habitués de nos boutiques, ne sont pas venus » regrette-t-il. La FNH craint de nombreuses défaillances d’entreprises dans son secteur : d’ici avril, ce sont plus de 1 200 TPE qui pourraient fermer leur rideau pour manque de trésorerie.



Tags : soldes

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook