Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Hausse des défaillances d'entreprises au premier trimestre





Le 13 Juillet 2022, par La rédaction

Les défaillances des entreprises sont en hausse au premier trimestre, et la situation pourrait s'accélérer tout au long de l'année. Dans certaines catégories, les chiffres sont revenus à la situation pré-Covid.


Une hausse qui s'accélère

Le cabinet Altares a relevé une augmentation de près  de50% du nombre de défaillances d'entreprises au premier trimestre par rapport à la même période de 2020. Depuis le mois de février, l'augmentation mensuelle moyenne s'établit à 45%, selon l'étude. Les taux de liquidation sont similaires à ceux de 2019 dans plusieurs catégories : les petites entreprises et celles qui se sont créées récemment. 

Dans les secteurs de la restauration et du commerce de détail, les défaillances ont été multiplié par deux. Les défaillances d'entreprises dans la construction ont augmenté de 24%, et de 13% pour celles œuvrant dans le gros œuvre. Il n'y a guère que dans l'immobilier où les défaillances sont en recul d'une année sur l'autre (-1%).

Moins de défaillances qu'en 2019

Y a-t-il cependant péril en la demeure ? Pas vraiment. Les prévisions d'Altares annonce en effet 37.000 défauts sur l'ensemble de l'année, tandis que le nombre de défaillances en 2019 s'était monté à 50.000, d'après la Banque de France. Malgré les difficultés contextuelles, et elles sont nombreuses, l'économie tient le choc et les entreprises résistent. 

L'activité aurait pourtant de quoi s'effondrer, entre l'inflation, les conséquences de la guerre en Ukraine, les prix de l'énergie qui flambent ou encore les problèmes dans les chaînes d'approvisionnement. La Banque de France ne prévoit pas de récession, sauf si un nouveau choc énergétique venait frapper l'économie.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook