Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Hausse des prix spectaculaire pour les fruits et légumes





Le 27 Juillet 2023, par Aurélien Delacroix

Les fruits et légumes connaissent une hausse des prix sans précédent, d'après le dernier observatoire de l'association de défense des consommateurs Familles rurales. En dix ans, l'envolée est jugée « spectaculaire ».


Une inflation galopante en un an

Au cours des derniers mois, le coût des fruits et légumes a grimpé à un rythme alarmant. Selon la dernière enquête de l'association Familles rurales, entre juin 2022 et juin 2023, une augmentation de 16% a été enregistrée. Cette envolée fait suite à une hausse déjà conséquente de 11% entre 2021 et 2022. Les consommateurs font face à une augmentation significative des coûts : le kilogramme de bananes conventionnelles coûte maintenant 2,51 euros, soit une hausse de 30% par rapport à l'année précédente. Les fraises bio affichent un prix de 15,23 euros le kilo (+22%), tandis que les carottes bio coûtent 2,96 euros le kilo, soit une hausse de 35%.

Le relevé de ces prix s'est déroulé du 7 au 21 juin dans 39 départements différents. Les bénévoles de Familles rurales ont analysé les coûts dans divers types de commerces : hypermarchés, supermarchés, discounters et spécialistes bio. Ils ont récolté des données pour 9 fruits et 10 légumes, pour un total de 114 relevés. 

Une hausse des prix qui a des conséquences notables sur le budget des ménages

En raison de cette inflation, suivre les recommandations du Plan national nutrition santé (PNNS), qui préconise la consommation de 5 fruits et légumes par jour et par personne, devient de plus en plus onéreux. Une famille composée de 2 adultes et 2 enfants doit débourser entre 134 et 241 euros par mois, soit entre 10% et 18% d'un SMIC net mensuel. Cependant, même en se limitant aux 5 fruits et légumes les moins chers de l'été (banane, pastèque, concombre, laitue et courgette ou carotte), la facture mensuelle s'élève encore entre 65 euros (en conventionnel) et 100 euros (en bio) pour cette famille.

Sur une période de dix ans depuis 2013, l'augmentation des prix est qualifiée de « spectaculaire » par Familles rurales. Les fruits ont vu leur prix augmenter de 43%, tandis que celui des légumes a grimpé de 73%. En comparaison, l'indice général des prix à la consommation et les prix de l'alimentation ont augmenté respectivement de 17% et 28%. C'est pourquoi l'association milite pour l'instauration d'une allocation alimentaire dédiée aux produits sains de 65 euros par mois pour les ménages les moins favorisés.





1.Posté par Adrien31 le 27/07/2023 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que personne ne s'étonne de la misère humaine orchestrée par les industriels de l'agro-alimentaire, par les gros agriculteurs et surtout, les boursicoteurs, qui manipulent l'inflation et les taux, sur le dos de la guerre en Ukraine.

Que personne ne s'étonne du résultat populaire.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook