Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Huawei se bat pour sa « survie »





Le 31 Décembre 2019, par Olivier Sancerre

Le géant Huawei se bat pour sa « survie », a reconnu le président du groupe chinois, Eric Xu, dans ses vœux pour 2020. L'entreprise subit la pression des autorités américaines.


Pression de l'administration Trump

En 2020, Huawei restera sur la « liste noire » des États-Unis, a déploré Eric Xu, qui exerce actuellement la présidence tournante du groupe chinois. Dans son message du nouvel An, il prévient que l'année sera « difficile » car le gouvernement américain « continuera à combattre le développement de notre technologie de pointe ». Depuis le printemps 2019, Huawei est interdit d'utiliser des équipements et des services américains dans ses produits. Une situation d'autant plus compliquée que les appareils du constructeur utilisent les services, les applications et le système d'exploitation Android développés par Google. 

Huawei a répliqué en s'appuyant sur la version open source de la plateforme, mais elle est bien moins complète que son équivalent commercial. C'est tout particulièrement dommageable en Europe et aux États-Unis, où les services de Google sont très utilisés. Cette absence a donc un impact sur les ventes : le chiffre d'affaires du groupe pour 2019 devrait s'établir à 159 milliards de dollars, ce qui représente tout de même une hausse de 18% sur un an.

Diversifier la chaîne d'approvisionnement

Mais même si ces chiffres paraissent importants, ils demeurent inférieurs aux projections initiales du groupe. « Les affaires restent cependant solides », selon le président. « Nous résistons face à l'adversité (…) malgré les efforts concertés des États pour nous écraser ». Eric Xu appelle à diversifier la diversité de la chaîne d'approvisionnement de l'entreprise, « ce qui est essentiel pour notre sécurité ».

Par ailleurs, le dirigeant prévient que « les dirigeants médiocres » seront révoqués « plus rapidement ». Chaque année, les 10% des responsables les moins performants se voient montrer la porte. Dans le contexte actuel, les places risquent d'être encore plus chères pour ces cadres, tandis que la situation avec l'administration Trump ne semble pas s'arranger.



Tags : Huawei

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook