Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ikea : croissance confirmée mais ralentie





Le 28 Janvier 2014, par

Le géant suédois du meuble à monter soi-même a publié, ce mardi 28 janvier 2014, ses chiffres pour l’année 2013. Le groupe confirme sa croissance mais doit se montrer vigilant car celle-ci a pri un coup et ne s’est établie qu’à +3,2% sur un an. Bien loin des résultats des années précédentes. Mais les nouveaux marchés pourraient sauver la mise rapidement.


cc/flickr/Ham Hock
cc/flickr/Ham Hock
Ikea est un groupe essentiellement européen, le vieux continent représentant en effet plus de 70% des ventes. Mais crise oblige, les achats se font plus rares, les ménages ayant moins tendance à changer de mobilier qui reste une dépense plutôt considérée superflue. Et cela se fait ressentir sur les ventes.

Alors qu’en 2011 et en 2012 le groupe avait affiché une croissance de 6,9% et 9,8%, cette année la croissance n’aura pas dépassé les 4% s’étant établie à 3,2% pour un chiffre d’affaire record de 32,5 milliards d’euros. Le bénéfice net voit également sa croissance ralentir avec une croissance de 3,1% à 3,3 milliards d’euros.

Les résultats d’Ikea, explique le groupe dans un communiqué, sont à mettre sur le compte des pays émergents où le groupe s’est implanté ainsi qu’à le reprise aux Etats-Unis. En Europe, même si la situation montre de faibles indices de reprise, les ventes restent assez stables et assez basses par rapport à l’âge d’or du groupe.

Toutefois, le groupe ne se dégonfle pas et confirme ses objectifs : doubler le chiffre d’affaires d’ici à 2020 pour atteindre 50 milliards de dollars. Et pour ce faire, Ikea compte bien profiter des nouveaux marchés.

Notamment de la Chine où Ikea a ouvert son 11ème magasin. En tout, sur l’année 2013, 5 nouveaux magasins Ikea ont vu le jour dans les 43 pays où l’enseigne est présente, dont 2 nouveaux magasins en Chine.

Et la croissance devrait arriver également de l’Inde où le groupe compte ouvrir son premier magasin dans peu de temps et atteindre les 25 magasins dans le pays avant 2020.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook