Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Inquiétudes dans l'industrie du vin





Le 17 Février 2018, par

Le Premier ministre s'est porté au secours de la filière « vins », assurant la filière de son soutien après une sortie d'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé et des Solidarités.


Le signal d'alarme a retenti au sein de la filière nationale du vin, après les propos d'Agnès Buzyn devant les caméras de France 2. La ministre de la Santé a en effet déclaré que l'industrie du vin laisse croire aujourd'hui que « le vin est différent des autres alcools... En termes de santé publique, c'est exactement la même chose de boire du vin, de la bière, de la vodka ou du whisky ». La ministre plaide pour un durcissement du message de santé publique sur les alcools et donc, sur le vin.

Lors des questions au gouvernement, interrogé sur la question, Edouard Philippe a remis les choses au point : « D'où tirez-vous que ce gouvernement aurait pris des mesures défavorables aux viticulteurs et à la culture du vin ? ». Il a enchéri : « Comme le président de la République, comme vous manifestement, comme des millions de Français, j'aime le vin ». Mais le Premier ministre a aussi indiqué que le gouvernement allait regarder le problème « en face », en respectant la « place particulière » du vin dans la culture et dans l'agriculture française. « Mais nous n'allons pas faire semblant qu'il n'y aurait pas de problème de santé publique », a-t-il aussi souligné.

Un plan de prévention est en développement au sein de Vin & Société, l'organe de représentation de la filière viticole, à la demande d'Emmanuel Macron. Ce plan sera connu d'ici la fin du printemps. Cette polémique intervient alors que le secteur des vins et spiritueux se porte comme un charme : les exportations ont bondi de 8,5% l'an dernier, à 12,9 milliards d'euros. L'industrie du vin représente le second excédent commercial de la France avec 11,5 milliards d'euros. Dans ces conditions, le gouvernement marche sur des œufs : pas question de casser un secteur qui pèse tant dans l'économie.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : vin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook