Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Insee : le revenu des ménages s’est dégradé, mais les inégalités se sont réduites





Le 22 Novembre 2018, par François Lapierre

L’Insee, dans l’édition 2018 de son « portrait social » de la France, a mesuré les effets des différentes mesures et réformes mises en place par les différents gouvernements de ces dernières années. Réduction des inégalités, mais aussi baisse du revenu disponible.


L’Insee a calculé que le revenu des ménages a été réduit de 1,4%, soit l’équivalent de 510 euros en moyenne, sur la période allant de 2008 à 2016. C’est le résultat des revalorisations des prestations sociales, ainsi que la mise en œuvre des différentes mesures fiscales. Les ménages les plus modestes ont bénéficié de ces dispositifs (revalorisation de la prime d’activité, des prestations familiales, des minima sociaux dans leur ensemble), puisque les 5% les plus modestes ont vu leur revenu disponible de 450 euros.

Le revenu des 5% des ménages les plus aisés a lui été amputé de 5 640 euros en moyenne : ils ont subi l’augmentation des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu. Sur la même période, le revenu disponible des ménages s’est contracté de 930 euros en moyenne. Le revenu moyen a baissé de 400 euros en raison du nombre grandissant de ménages à la retraite et de foyers monoparentaux : ces ménages ont un revenu bien souvent unique. En ce qui touche aux inégalités, elles se sont réduites grâce à l’augmentation des emplois de cadres et de professions intermédiaires, qui ont compensé la hausse du chômage et du temps partiel constatée entre 2008 et 2016.

Sur la seule année 2017, les mesures prises par le gouvernement d’Emmanuel Macron n’ont pas eu d’effets sensibles sur les inégalités. En réduisant de 5 euros par mois, donc 60 euros par an, les allocations logement, l’exécutif a en fait pris d’une main ce qu’il a donné de l’autre, c’est à dire la revalorisation du RSA, l’augmentation des prestations familiales, ou encore la mise en place de la Garantie jeunes.



Tags : inégalité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook