Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Intermarché arrête les promotions à -70%





Le 4 Février 2018, par

Les images ont fait le tour des journaux télévisés et des réseaux sociaux, provoquant la consternation mais aussi la réflexion : des consommateurs qui se ruent sur pots de pâte à tartiner ou des couches vendus à prix cassés. L'enseigne à l'origine de ces promotions monstre annonce que c'est terminé.


Des pots de Nutella et des couches Pampers 70% moins cher, une aubaine mise en place par Intermarché : les consommateurs se sont littéralement rués vers ces produits vendus à prix cassé ces dernières semaines. Des émeutes ont eu lieu dans plusieurs magasins de l'enseigne, relayées sur internet dans le monde entier… À la consternation du gouvernement : Bruno Le Maire a tapé sur les doigts de Thierry Cotillard, le président d'Intermarché. « J'ai reçu le directeur d'Intermarché, je lui ai dit que ça ne pouvait pas se renouveler, qu'on n'allait pas avoir des scènes comme celle-là tous les quatre matins en France », déclarait alors le ministre de l'Économie. Dans la foulée, une enquête de la DGCCRF était lancée sur ces impressionnants rabais.

Le président du groupe de distribution assure dans le Journal du Dimanche que ces promotions sont désormais terminées. « Oui, les promotions à -70% c'est fini, nous sommes dans l'obligation de les arrêter », confirme-t-il dans l'hebdomadaire. Il rappelle : « Il y a eu de réels débordements physiques dans une dizaine de magasins, et beaucoup d'incivilités ailleurs ». Il n'avait pas imaginé une telle effervescence, assure Thierry Cotillard. Ces opérations ont d'autant plus provoqué la colère des autorités qu'elles sont intervenues après la signature d'une charte de bonne conduite entre producteurs et distributeurs. L'opération avait été décidée avant les États généraux de l'alimentation, se dédouane le dirigeant.

Plus globalement, « ces excès, et l'image qu'ils nous renvoient de notre société, doivent être lus comme révélateurs d'une vraie attente des consommateurs en termes de pouvoir d'achat. Nous ne serions être tenus pour responsables de ce qui est un symptôme », déclare-t-il. Non sans annoncer que d'autres promotions sont prévues, mais pas avec des étiquettes 70% moins chères…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Intermarché

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook