Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Investissez sans votre banquier





Le 7 Novembre 2022, par Grégory Guilmin

Pour pallier à l'inflation, nous pouvons investir en toute autonomie et faire fructifier nos économies. Fort de 10 années d'expérience, Grégory Guilmin nous aide à faire le premier pas grâce à son livre "Bien débuter en Bourse" (Éditions Mardaga). Docteur en finance, l'auteur nous dévoile les écueils à éviter mais aussi tous les potentiels succès qui s'ouvrent à nous.


« Savez-vous ce qu’il y a dans votre assurance-vie/plan d’épargne-pension ? ». D’après mon expérience, plus de 90% des personnes ne savent pas ce qu’il y a dans ce type de produits financiers. Cela vaut également pour des concepts plus basiques, comme l’inflation. Par exemple, une étude de Standard & Poor’s de 2015 a révélé que 50% de la population française ne connaissait pas ce concept. Pourtant, depuis de nombreux mois, nous voyons augmenter nos différentes factures de façon très importante. Sans compter que votre banquier vous dit peut-être que c’est la crise et que votre portefeuille perd 15% ou encore 20% depuis le début de l’année.

Alors, que faut-il faire ? Il est temps de prendre soin de nos économies. Trop souvent, tout ce qui tourne autour de l’argent, nous avons tendance à procrastiner ces tâches. C’est plutôt paradoxal puisque nous essayons de prendre soin de nos relations amicales, familiales ou encore amoureuses. Nous prenons soin de notre corps en faisant du sport et de notre tête en étant accompagné par une personne dont c’est le métier. Nous prenons également soin de notre lieu d’habitation et de nos biens matériels. Alors, pourquoi est-il si difficile de prendre soin de ses économies ?
 
Tout d’abord, dans nos cultures judéo-chrétiennes, parler d’argent est mal vu et met mal à l’aise. Comment voulons-nous améliorer l’éducation financière de chacune et chacun si nous n’en parlons pas et si nous ne sommes pas dans une économie de partage ? Ensuite, un immense mythe subsiste : il faut être riche pour investir (et donc prendre soin de ses économies). Ce n’est qu’un mythe puisqu’aujourd’hui des plateformes comme Trade Republic permettent d’investir de manière efficace à partir de 10€ par mois. Enfin, une croyance populaire est bien ancrée : il faut avoir un BAC +10 pour pouvoir s’occuper de ses économies. Si vous partez de 0, une quinzaine d’heures vous permettra de commencer à prendre soin de vos économies de manière autonome.
 
Alors, par quoi commencer ? Essayer d’investir 10% de votre salaire net tous les mois. Vous pouvez peut-être le faire en réduisant certaines de vos dépenses par exemple. Certaines personnes que j’accompagne m’avouent qu’une partie de leurs dépenses est liée à un besoin qui n’est pas comblé de leur côté, et non pas liée à une nécessité. De plus, investir tous les mois permet d’éviter de se poser l’éternelle question : « Est-ce vraiment le bon moment pour investir ? ». Mais attention, n’investissez pas dans des actions individuelles. En effet, cela requiert beaucoup de temps afin de choisir les « bonnes » actions et de ne pas choisir les « mauvaises » actions. Je l’ai moi-même expérimenté à mes dépends entre 2013 et 2015, période durant laquelle j’ai perdu 60% de mes investissements. Ensuite, il est important de comprendre que 85% à 95% des banquiers et gestionnaires professionnels n’arrivent pas à battre la Bourse à moyen et long terme d’après de nombreuses études. C’est pour cette raison que je vous conseille de commencer à investir dans de la gestion passive (également appelée fonds indiciels ou encore trackers/ETF). L’idée de la gestion passive est de suivre, par exemple, la performance de l’indice boursier français, le CAC 40. Ni plus, ni moins. Alors que la gestion active aura pour objectif de battre cet indice (ceci est un exemple, je ne recommande pas d’instruments financiers sur la France).  Enfin, ne perdez pas non plus votre temps avec votre boule de cristal pour essayer de prédire le comportement de la Bourse, cela ne fonctionne pas. En d’autres termes, il est impossible de prédire quand aura lieu un krach boursier. Ayons cette humilité de ne pas savoir et, surtout, de ne pas pouvoir contrôler. La Bourse est imprévisible, point.
 
Lorsque vous penserez à vos économies, rappelez-vous que vous n’avez pas besoin d’être analyste financier pour vous lancer en Bourse et investir par vous-même. La ressource nécessaire pour cela est le temps. Une quinzaine d’heures, cela peut paraitre beaucoup. Et en même temps, cela représente 15 minutes par jour pendant deux mois, c’est plutôt raisonnable non ?
 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook