Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Islande : la couronne pourrait s’arrimer à l’euro





Le 2 Avril 2017, par

L’Islande va bien, très bien même. Le petit pays s’est parfaitement remis de l’effondrement de son système bancaire il y a dix ans, et depuis sa croissance vogue de record en record : +7,2% en 2016 !


L’Islande peut compter sur les recettes issues du tourisme ainsi que du dynamisme économique de Reykjavik, sa capitale. Conséquence de cette excellente santé retrouvée, la couronne islandaise s’est fortement appréciée : elle s’est renforcée de 15% l’an dernier. Une situation qui pourrait poser de nouveaux problèmes pour l’économie du pays, même si l’inflation reste maîtrisée.

C’est pourquoi le comité en charge d’évaluer la politique monétaire propose d’arrimer la devise nationale à une monnaie internationale. Le dollar américain, la livre sterling ou encore l’euro pourrait devenir cette devise de référence, avec une préférence pour la monnaie européenne. Benedikt Johannesson, le ministre des Finances islandais, estime que l’euro est la seule option réaliste, selon un courrier que s’est procuré Reuters.

Le contrôle des capitaux ainsi que celui portant sur les changes ont été récemment levés, mettant ainsi fin à une période de restrictions mises en place en 2008. Pour poursuivre sur sa lancée, l’Islande entend désormais augmenter les taxes pour les produits et services issus du tourisme, et baisser la TVA par ailleurs pour contenir la hausse des prix.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : islande

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook