Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

James Murdoch pourrait devenir président de Tesla





Le 11 Octobre 2018, par

Elon Musk pourrait être remplacé par James Murdoch, un des fils de Rupert Murdoch le magnat des médias, à la tête du conseil d'administration de Tesla.


Suite à une plainte déposée par la SEC, le gendarme américain de la Bourse, Elon Musk a dû quitter son poste de président du conseil d'administration de Tesla. S'il en demeure membre, et qu'il conserve sa place de directeur général du groupe automobile, il faut désormais que l'entreprise se trouve un nouveau président. Selon la presse américaine, James Murdoch tient la corde : le New York Times a rapporté que plusieurs administrateurs de Tesla lui ont proposé le rôle.

Et d'après le Financial Times, James Murdoch ne cache pas son intérêt pour le poste, alors qu'il fait déjà partie du conseil d'administration de la société. Le plus jeune fils de Rupert Murdoch est directeur général de 21st Century Fox, mais il est sur le départ. Il devrait être remplacé par son frère, Lachlan Murdoch, alors que la Fox va transférer une grande partie de ses actifs au groupe Disney.

Elon Musk demeure fermement à la barre de Tesla, qu'il a largement contribué à faire croître, jusqu'à se faire l'égal — en Bourse, du moins — d'autres constructeurs automobiles en place depuis des décennies. Le directeur général de Tesla n'a pas sa langue dans la poche et il partage souvent ses réflexions sur Twitter. Début août, il annonçait son intention de sortir Tesla de la cote boursière, en indiquant que le financement de cette opération d'envergure était assuré. Cela n'était pas le cas… La SEC a lancé une enquête puis porté plainte pour fraude, ce qui a amené le bouillonnant patron a négocier un arrangement à l'amiable.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tesla

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook