Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Journée euphorique sur les places financières





Le 6 Avril 2020, par La rédaction

Dans la foulée des places financières internationales, le CAC 40 parisien a connu une séance fortement orientée à la hausse ce lundi 6 avril. La raison : de bonnes nouvelles sur le front de l'épidémie de coronavirus.


Le reflux des décès

Avec une hausse de 4,61%, la Bourse de Paris a effacé en une journée les pertes accumulées tout au long de la semaine dernière (-4,5%). Le CAC 40 avait ouvert sur une note optimiste à 3,3%, puis l'indice vedette a poursuivi sa montée. Il a terminé ce lundi 6 avril à 4.346,14 points, dans un volume de 3,75 milliards d'euros. La raison principale de cette poussée positive est le déclin relatif des décès et des hospitalisations en Italie, en Espagne et en France enregistré en fin de semaine dernière. Ce n'est pas grand chose, mais les bonnes nouvelles ont été rares ces dernières semaines, qui ont été synonymes de mesures de confinement et d'activité économique au ralenti.

Cette bouffée d'espoir a donné des ailes à d'autres places financières comme à Londres (+3%) ou à Francfort (+5,4%). Quant aux indices américains, ils sont également en progression spectaculaire : le Dow Jones a grimpé de 7,73%, le Nasdaq de 7,33%, le S&P 500 de 7%. L'espoir est que le pic des contaminations pourrait bientôt être atteint : le directeur de l'institut américain des maladies infectieuses, Anthony Fauci, a parlé d'une stabilisation de la mortalité aux États-Unis.

Une épidémie loin d'être terminée

Les investisseurs ont surtout salué le changement dans le ton des autorités sanitaires et les espoirs de sortie de confinement. Car à l'heure actuelle, l'épidémie est loin d'être endiguée et les prévisions économiques de la sortie de crise sont particulièrement sombres. Il est probable que les marchés financiers trébuchent de nouveau dans les prochains jours.

Malgré tout, les valeurs les plus en pointe sont aussi celles qui souffrent le plus de la situation. À Paris, Natixis a pris 14,3%, Airbus 8,1%, Safran 6,9%, le groupe PSA rebondit de 8%, Valeo de 10%, Faurecia de 11%, Michelin de 6,2%. Renault signe même la meilleure performance de la séance, avec une hausse de 14,2%. En ce qui concerne le pétrole, le baril de Bret a encore perdu 3,46% à 32,96 dollars. Le WTI laissait 4,73%, à 27 dollars le baril.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise

« Fantaisies quantiques » : Quand la collaboration des chercheurs fait avancer l’humanité !

« MAINSTREAM » : Il y a bien une bataille mondiale pour une domination culturelle













Rss
Twitter
Facebook