Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Allemagne vote le plan d’aide à la Grèce





Le 17 Juillet 2015, par

Et finalement, c’est le « ya » qui l’emporte. Le Parlement allemand était, ce vendredi 17 juillet, en séance extraordinaire pour voter le plan d’aide à la Grèce, celui nanti d’une enveloppe de 86 milliards d’euros… contre des mesures d’austérité et de surveillance particulièrement drastiques.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Angela Merkel est montée au créneau, prononçant un discours aux accents volontiers mélodramatiques dépeignant une Grèce en proie au chaos su l’Europe ne venait pas à l’aide d’Athènes. Finalement, la Chancelière a eu son cadeau (elle fêtait ce vendredi ses 61 ans) : le oui l’a emporté largement, avec 439 voix pour, 119 contre, et 40 abstentions.

Mais sa majorité s’est déchirée sur le cas grec. La cinquantaine de députés de la « grande coalition » qui avaient annoncé leur décision de voter non ont finalement été une quinzaine de plus. Ces 65 « frondeurs » sont aussi deux fois plus nombreux que lors du précédent vote concernant l’aide à la Grèce. En tout cas, c’est la première fois depuis 2005 qu’Angela Merkel essuie une telle fronde.

Cette désaffection correspond à la lassitude, voire l’hostilité d’une majorité de la population chauffée à blanc par une presse populaire très violente contrer Athènes. 49% des Allemands se disent ainsi contre le plan d’aide à la Grèce, qui n’est soutenu que par 46% de la population, d’après un sondage ARD.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : allemagne

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook