Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’État n’indemnisera pas les sociétés chargées de la logistique de l’écotaxe





Le 2 Juin 2015, par

Les sociétés partenaires de l’État qui devaient gérer une partie de la logistique de l’écotaxe peuvent s’asseoir sur leurs demandes d’indemnisation. Elles ne recevront rien des 200 millions d’euros demandés.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Les démarches, débutées en mai, devaient aider à trouver un terrain d’entente entre ces sociétés et l’État, afin que ce dernier couvre les frais engagés pour les besoins de la taxe poids lourd. Hélas, les 200 millions d’euros espérés ne tomberont pas dans l’escarcelle des six entreprises concernées (Axxès, DKV, Eurotoll, Ressa, Telepass et Total).

Celles-ci avaient déjà commencé à approvisionner les boîtiers et les badges que les poids lourds devaient embarquer afin qu’ils puissent être enregistrés par les portiques et les bornes, une étape indispensable afin de fixer le niveau d’écotaxe auxquels ils devaient être soumis. Las, rien de tout cela n’arrivera puisque l’État a purement et simplement abandonné ce dispositif.

Et il n’est pas question pour les autorités de verser quoi que ce soit à ces fournisseurs : elles font en effet valoir que les sociétés ont commencé à acquérir « à leurs risques et périls » de l’équipement tout juste bon à partir à la poubelle. Ces dernières ont toujours la possibilité d’un recours.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : écotaxe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook