L'État pourrait revendre l'intégralité de sa participation dans Aéroports de Paris




Le 7 Mars 2018, par Olivier Sancerre

La privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) devrait intervenir d'ici la fin de l'année. Le gouvernement devrait vendre toute sa participation dans le capital de l'entreprise.


L'État pourrait revendre l'intégralité de sa participation dans Aéroports de Paris
L'État détient actuellement 50,6% du capital d'ADP, l'opérateur qui gère les aéroports Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly. C'est l'intégralité de cette participation qui sera vendue, assure BFMTV sur la foi de plusieurs sources. La régulation est suffisamment forte pour « conserver ses droits sur les dessertes, le foncier et la sécurité », estime une source et dans ces conditions, l'État n'a aucune raison de conserver une participation. L'Élysée serait sur la même longueur d'onde ; Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie, avait déjà voulu cette opération bloquée par le Premier ministre d'alors, Manuel Valls.

L'État conservera par ailleurs un droit de veto sur le foncier de l'entreprise, empêchant ainsi le repreneur de spéculer sur les terrains. La licence d'exploitation devrait être comprise entre 70 et 90 ans. Sur le terrain législatif, la loi Pacte portée par Bruno Le Maire comprendra un volet qui permettra à l'État de se désengager complètement, c'est à dire de passer sous le seuil des 50% de participation (la loi actuelle le lui interdit). Le vote du texte sera organisé à l'automne, ce qui permettra de lancer le processus de privatisation.

Les 50,6% de participation de l'État dans ADP « pèsent » 8,2 milliards d'euros. Un tel « bijou de famille » attire beaucoup de prétendants ; un des plus sérieux reste Vinci, qui détient déjà 8% de l'entreprise. Le groupe italien Atlantia, propriétaire de l'aéroport de Nice, ainsi que l'entreprise espagnol Ferrovial sont également sur les rangs. Des investisseurs financiers comme Ardian, Predica, la Caisse des Dépôts du Québec ou encore GIP sont intéressés. L'État pourrait faire en sorte de favoriser les groupes ayant une expérience de gestion d'aéroports internationaux.



Tags : adp