Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'État recherche 350 profils dans le secteur du numérique





Le 9 Décembre 2019, par Olivier Sancerre

Le secteur du numérique manque de bras, dans le secteur privé comme dans le public. Le service public a pourtant des besoins importants à combler, c'est pourquoi l'État organise un forum de l'emploi tech ce jeudi.


Un forum de l'emploi tech à Paris

Une trentaine de services publics proposeront 350 postes de fonctionnaires ou de contractuels, à pourvoir dans le secteur du numérique et des technologies. C'est le cas de l'Anssi, qui s'occupe de la sécurité informatique du pays : l'agence veut augmenter ses effectifs avec 42 nouveaux profils employés à temps plein l'année prochaine. Ce n'est qu'une petite partie des embauches organisées par l'organisme, qui recrute en moyenne 150 personnes chaque année. La Cnil, qui veille sur les données confidentielles des Français, a de son côté besoin de 10 personnes supplémentaires.

La Commission proposera des postes d'auditeurs, d'enquêteurs des systèmes d'information, d'ingénieurs système et réseaux, ainsi que des spécialistes des systèmes d'information. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres des besoins de l'État dans le secteur du numérique. Les pouvoirs publics n'ont pas les mêmes moyens que les entreprises prisées qui peuvent se permettre de payer très cher des employés aussi qualifiés.

Un manque d'attractivité compensée par d'autres atouts

Mais l'État compense ce manque d'attractivité par le fait qu'il est le seul à pouvoir proposer de travailler sur des données qui ne sont disponibles nul part ailleurs. De quoi attirer les chercheurs en intelligence artificielle. Selon Charlotte Cador, qui supervise la mission « talents du numérique » au sein de la direction informatique de l'État (Dinum), les pouvoirs publics peuvent aussi jouer la carte de l'intérêt général.

Travailler pour l'État, c'est aussi « donner un sens profond à son travail », soutient-elle auprès de l'AFP. En tout, ce sont 500 postes qui sont ouverts dans les métiers du numérique en permanence au sein des différents services de l'État. Les profils recherchés sont bac + 3 à bac + 5, et plus.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise

« Fantaisies quantiques » : Quand la collaboration des chercheurs fait avancer l’humanité !

« MAINSTREAM » : Il y a bien une bataille mondiale pour une domination culturelle













Rss
Twitter
Facebook