Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'Oréal verse 320 millions d'euros au fisc





Le 23 Septembre 2019, par François Lapierre

L'Oréal va régler un « différend » avec le fisc. Le géant français des cosmétiques signe un chèque de 320 millions d'euros, sans avoir à payer de pénalités supplémentaires.


65 millions d'euros par an

Les services fiscaux du ministère de l'Économie se sont retranchés derrière le secret fiscal pour ne pas divulguer de détails sur cette transaction. L'Oréal a donné davantage d'explications : ces 320 millions d'euros concernent un « différend » lié au paiement de l'impôt sur les sociétés entre 2014 et 2018. Rapportée à la période visée et pour chaque année, cela représente donc 65 millions d'euros par an.

La somme est partagée entre plusieurs entreprises du groupe. Prestige et Collections International règle le plus lourd fardeau : 158 millions d'euros. Cosmétique Active International versera 115 millions. Et Lancôme Parfums et Beauté paiera 47 millions d'euros. Un chèque qui n'est pas si énorme au vu du chiffre d'affaires enregistré par Lancôme au premier semestre : 2,47 milliards d'euros, en hausse de 15,5%.

Aucun impact financier

L'Oréal assure que la transaction ne présentera aucun impact récurrent « significatif » sur le futur. Et que les charges seront inscrites dans les éléments exceptionnels de l'exercice 2019. Cet accord à 320 millions d'euros n'est pas assorti de pénalités. 

Les comptes de L'Oréal ne devraient pas avoir trop à souffrir de ce règlement fiscal. Les résultats du groupe de produits de beauté sont au beau fixe : 14,81 milliards d'euros enregistrés sur les six premiers mois de l'année, un chiffre d'affaires en hausse de plus de 10% par rapport à 2018… C'est la plus forte croissance du groupe depuis plus de dix ans.



Tags : L'Oréal

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook