Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'assurance-chômage bientôt à l'équilibre, des excédents attendus dès 2020





Le 13 Juin 2018, par

L'assurance chômage sera à l'équilibre l'année prochaine, et génèrera des excédents en 2020 et 2021. L'Unedic donne ces chiffres alors que la loi « Avenir professionnel » est en cours de discussion.


L'équilibre en 2019, puis 1,6 milliard d'euros d'excédents en 2020 et 3,6 milliards en 2021 : telles sont les projections financières avancées par l'Unedic pour l'assurance-chômage sur la période 2018 - 2021. Rappelons qu'en 2015, le déficit était de 4 milliards d'euros… Quant à la dette, elle reste évidemment très importante, mais elle recule quelque peu : de 35 milliards d'euros prévus pour l'année prochaine, elle refluerait à 29,8 milliards en 2021. Ces résultats sont le fruit de la croissance retrouvée, qui devrait se maintenir au-delà de 1,5% jusqu'en 2021.

Par conséquent, le gestionnaire de l'assurance-chômage prévoit une baisse du nombre de chômeurs  : le taux devrait se fixer à 8,6% au sens du BIT en 2019, puis 8,1% en 2020 et finalement 7,7% en 2021. Ce reflux du chômage implique forcément une baisse des indemnisations. Quant aux recettes, elles augmenteront puisque les entreprises embaucheront davantage, augmentant ainsi les cotisations sociales et la CSG.

Toutefois, les réformes voulues par le gouvernement risquent de réduire cette bonne santé retrouvée. Le projet de loi « Avenir professionnel » prévoit ainsi d'indemniser les indépendants et les démissionnaires, des mesures évaluées entre 280 et 570 millions d'euros. L'organisme pourrait faire une opérateur blanche, via le changement des règles qui veulent que l'Unedic indemnise les travailleurs transfrontaliers alors qu'ils ont cotisé dans un pays voisin (des économies qui pourraient représenter jusqu'à 640 millions d'euros par an).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Unédic

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook