Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'assurance vie, un placement rassurant





Le 23 Décembre 2019, par La Rédaction

En 2019 les Français continuent d'épargner massivement. En effet, à l'été, ce n'était pas moins de 15 milliards supplémentaires qui étaient venus gonfler l'épargne des ménages. Plus 25% par rapport à la même période en 2018. Pas de doute, les Français ont une confiance limitée en l'avenir et jouent la sécurité pour leurs vieux jours.


Dans ce palmarès, l'assurance vie reste en effet un placement sans risque séduisant malgré des idées reçues. Il faut rappeler son avantage par rapport à un contrat de prévoyance dont la souscription est à fonds perdu. Le contrat d'assurance-vie permet quant à lui de conserver et de valoriser son investissement. Il faut dire que ce placement est majoritairement considéré par les Français comme un produit de protection pour la famille (notamment en cas de décès, mais aussi pour le financement des études des enfants) et un produit d'épargne en prévision de la retraite.

Si l'épargne retraite proprement dite existe bien, elle n'est pas encore plébiscitée et ce sont les contrats collectifs d'entreprise qui constituent l'essentiel de sa base. La Loi Pacte qui vise à améliorer l'accès à cette épargne aura peut-être un impact favorable dans les prochains mois, mais pour l'instant c'est bien encore l'assurance vie qui domine en tant qu'outil d'optimisation de sa retraite pour le futur.

De nombreuses offres existent sur le marché. Si l'on prend comme exemple l'assurance vie avec MIF assur , c'est une offre de contrats sans intermédiaire. Les offres des établissements bancaires et assurances intègrent généralement : l'assurance prévoyance ; l'assurance décès ; l'assurance décès invalidité ; l'assurance décès sans questionnaire médical ; l'assurance capital décès.
Il faut toutefois bien faire la différence entre les contrats de nature assurantielle et l'assurance vie qui est un produit de placement au sens financier du terme. Ceci étant, il peut être intéressant de combiner les produits pour améliorer la protection de sa famille ou de son partenaire, on parle alors « d'assurance mixte ».

L'assurance vie en chiffres

A l'orée de la fin de cette année 2019, les résultats de l'assurance vie devraient encore dépasser l'inflation (1% selon les estimations) et atteindre un taux de rendement sur le fonds euros situé entre 1,6 et 1,8% . C'est plus que le PEL et plus que le Livret A qui plafonne à 0,75%.

La réforme fiscale ne concerne pas les contrats en cas de décès, ce qui préserve l'intérêt de la formule. En effet l'assuré peut transmettre en cas de décès son capital à une personne spécifique. Elle pourra bénéficier ainsi d'un droit sur le capital .
Dans un contexte de scepticisme, tant sur le devenir de l'économie et de l'emploi que du pouvoir d'achat, l'épargne et l'assurance vie en particulier restent donc une priorité pour les Français.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook