Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’euro tombe sous la parité avec le dollar sur fond de craintes





Le 23 Août 2022, par Paolo Garoscio

La situation est inédite et inverse totalement la hiérarchie des monnaies dans le monde : le 22 août 2022, l’euro est tombé sous la barre de la parité face au dollar, et ne l’a plus franchie à la hausse depuis. Une chute qui reflète plusieurs inquiétudes concernant la situation internationale, et tout particulièrement au niveau européen.


L’euro vaut moins qu’un dollar au change

Pixabay/PublicDomainPictures
Pixabay/PublicDomainPictures
Depuis le lancement de la monnaie unique européenne, en 2002, ce n’était jamais arrivé : l’euro avait tendance à valoir plus que le dollar, avec un record historique établit en 2008 à plus de 1,60 dollar pour un euro. Mais la guerre en Ukraine et les tensions que connaît la zone euro et l’Union européenne en général pèsent sur la confiance des investisseurs.

Ainsi, le 22 août 2022 vers 14 heures, la parité euro/dollar était franchie à la baisse, et le dollar s’échangeait pour 0,99 euro. Si le 14 juillet 2022 une situation similaire avait été enregistrée en Bourse, elle avait été temporaire et n’avait duré que quelques minutes. Ce n’est pas le cas de cette deuxième chute historique : 24 heures après, à 14 heures le 23 août 2022, l’euro continuait de valoir moins cher que le dollar, du jamais vu.

Les craintes sur l’économie sont nombreuses

La principale raison de cette chute de l’euro face au dollar est sans aucun doute la décision du Kremlin de continuer de faire pression sur l’Union européenne par le biais de son gaz. Moscou a annoncé une nouvelle coupure des livraisons quelques jours auparavant.

Mais ce n’est pas tout : l’augmentation, record, du prix de l’énergie qui soutient la hausse de l’inflation en Europe fait craindre une récession sur la majorité du continent. Un coup dur alors que 2022 aurait du s’inscrire dans la lignée de 2021 et effacer les effets de la crise sanitaire.

Enfin, la hausse des taux directeurs de la BCE déçoit. Si la Banque Centrale Européenne a entamé la sortie de la période des taux négatifs, la FED a fait de même, mais de manière plus rapide.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook