Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’impôt prélevé à la source, une trésorerie inespérée pour les entreprises





Le 3 Février 2019, par Paul Malo

Bonne nouvelle pour la trésorerie de entreprises : l’Etat va mettre plusieurs semaines à récupérer l’argent du prélèvement à la source.


Trois semaines de trésorerie inespérée

Les Français viennent de basculer au prélèvement à la source. Pour autant, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) ne va pas récupérer le montant de l'impôt ainsi prélevé au niveau des entreprises avant une à trois semaines. Une source de trésorerie inattendue dont les entreprises ne se plaindront certainement pas !

En effet, pour les entreprises ayant opté pour le prélèvement mensuel par la DGFIP, celle-ci va effectuer ses prélèvements de l’impôt entre le 11 et le 25 du mois suivant (entre le 11 et le 25 février, ce mois-ci, pour l'impôt retenu à la source par l’employeur sur le bulletin de paie de janvier). Il se passera donc une à trois semaines au cours desquelles le montant de l'impôt restera en fait au sein de la trésorerie de l'entreprise. Et si le prélèvement est trimestriel, par exemple au sein des entreprises de moins de 11 salariés, alors le décalage sera d’autant plus long.






 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook