Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’impôt prélevé à la source, une trésorerie inespérée pour les entreprises





Le 3 Février 2019, par Paul Malo

Bonne nouvelle pour la trésorerie de entreprises : l’Etat va mettre plusieurs semaines à récupérer l’argent du prélèvement à la source.


Trois semaines de trésorerie inespérée

Les Français viennent de basculer au prélèvement à la source. Pour autant, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) ne va pas récupérer le montant de l'impôt ainsi prélevé au niveau des entreprises avant une à trois semaines. Une source de trésorerie inattendue dont les entreprises ne se plaindront certainement pas !

En effet, pour les entreprises ayant opté pour le prélèvement mensuel par la DGFIP, celle-ci va effectuer ses prélèvements de l’impôt entre le 11 et le 25 du mois suivant (entre le 11 et le 25 février, ce mois-ci, pour l'impôt retenu à la source par l’employeur sur le bulletin de paie de janvier). Il se passera donc une à trois semaines au cours desquelles le montant de l'impôt restera en fait au sein de la trésorerie de l'entreprise. Et si le prélèvement est trimestriel, par exemple au sein des entreprises de moins de 11 salariés, alors le décalage sera d’autant plus long.






 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook