Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’usine normande de Nutella reprendra son activité lundi





Le 23 Février 2019, par François Lapierre

Grosse frayeur chez les amateurs de Nutella. Le groupe Ferrero a pris cette semaine la décision de suspendre temporairement son usine de Normandie en raison d’un défaut de qualité.


L’usine de Ferrero située à Villers-Ecalles, en Seine-Maritime, est responsable d’un quart de la production mondiale de la pâte à tartiner Nutella, soit 600 000 pots par jour. Elle a été arrêtée ce mardi 19 février en raison de la découverte d’un « défaut de qualité » touchant un des produits qui entre dans la fabrication du Nutella et des barres chocolatées Kinder Bueno. « Ce défaut ne correspondant pas à nos standards de qualité, nous avons donc pris la décision de suspendre temporairement l'activité de l'usine », a expliqué le groupe italien.

 

Ferrero est alors entré dans une gestion de crise : pas question d’instiller dans l’esprit des consommateurs que ses produits, et particulier le Nutella, sont impropres à la santé. L’entreprise a rapidement fait savoir que cette suspension de l’activité ne durerait que quelques jours. « Nous rappelons une nouvelle fois que l'ensemble des produits présents sur le marché n'a jamais été concerné par cette situation. Nos consommateurs peuvent donc continuer à déguster nos produits sans inquiétude et en toute tranquillité », a annoncé Ferrero ce vendredi.

 

L’entreprise Normandie va reprendre son activité ce lundi 25 février. L’enquête menée tambour battant a permis de déterminer « qu'aucun produit fini stocké à l'usine ne présentait ni de risque sanitaire ni de défaut de qualité pour nos consommateurs », et que « tous les doutes sont pleinement levés ». Soulagement donc pour Ferrero et pour les consommateurs. L’approvisionnement des clients n’a pas été impacté par cette affaire.




Tags : ferrero

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook