Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

LVMH et eBay enterrent la hache de guerre





Le 18 Juillet 2014, par

Il est terminé le temps où l'on pouvait trouver sur eBay des faux sacs Vuitton, de faux vêtements Christian Dior ou encore de faux rouges à lèvres Guerlain. Le site d'enchères et LVMH, propriétaire de ces marques de luxe, ont signé un accord sur la contrefaçon.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Les deux entreprises sont en bisbilles depuis des années sur le sujet. Le géant du luxe LVMH voulait assez légitimement qu'eBay cesse la vente de produits contrefaits. Après de longues péripéties juridiques, LVMH et eBay se sont finalement entendus.
 
Dès 2008, eBay était condamné par le tribunal de commerce de Paris à une amende record : le site devait verser 38,8 millions d'euros de dommages et intérêts à six marques détenues par LVMH. La décision en appel avait en 2010 été minorée de 5,7 millions. La Cour de cassation avait ensuite annulé ce jugement, et demandé une deuxième décision en appel… qui n'interviendra pas, les deux parties ayant fini par s'entendre.
 
Les termes de cet accord sont encore flous, mais globalement le géant américain du commerce en ligne s'engage à protéger les droits de propriété intellectuelle et à combattre la vente de contrefaçons. De fait, un internaute mal intentionné devrait rencontrer toutes les difficultés du monde pour écouler une copie d'un produit d'une griffe LVMH.
 
Même si l'on ne connait pas toutes les contreparties offertes par eBay, cette affaire se termine désormais pour le mieux pour les deux entreprises, qui vont finalement pouvoir passer à autre chose. Et peut-être travailler ensemble…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook