Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La 4G chinoise sera déployée par Alcatel Lucent





Le 30 Mars 2015, par

Ce n'est pas un contrat exclusif que celui gagné par Alcatel Lucent mais il va faire du bien au groupe : il a été retenu par China Telecom pour le déploiement des antennes et du réseau 4G et LTE en Chine. Un déploiement qui devrait se dérouler d'ici juin 2015 et qui concerne une bonne partie du territoire chinois.


shutterstock/economiematin
shutterstock/economiematin
C'est une très bonne nouvelle pour l'équipementier français qui souffre un peu de la crise et surtout pour l'industrie française dont on commence à ressentir le retour de l'optimisme : China Telecom a en effet prévu de déployer la 4G de Alcatel Lucent dans 40 villes réparties dans 12 provinces chinoises, selon ce qu'a annoncé l'équipementier français dans un communiqué de presse, bien que lla première annonce ait été faite sur Twitter.
Ainsi, les provinces de Shanghai, Jiangsu, Shandong, Zhejiang, Hunan, Hubei, Guangxi, Fujian, Jiangxi, Shaanxi, de la Mongolie intérieure et du Liaoning devraient bénéficier du très haut débit mobile. Un enjeu pour une Chine dont la population est de plus en plus connectée et commence à s’embourgeoiser. Cela permettra, dans une moindre mesure, un accès plus ample aux services de téléphonie portable et d'Internet sur mobile.
On ne connaît toutefois pas encore le nom des autres équipementiers qui ont été retenus pour ce déploiement. En lice se trouvaient, aux côtés d'Alcatel Lucent, Nokia, Ericsson et les chinois Huawei, ZTE et Shanghai Bell. Mais Nokia avait par exemple précisé dans un communiqué publié début mars avoir été sélectionné par China Telecom pour la seconde phase de déploiement.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par BOURRIER le 12/05/2015 19:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Shanghai Bell n'est pas "un autre équipementier". C'est le nom d'Alcatel puis d'Alcatel-Lucent en Chine depuis la signature historique à Pékin en 1983 de la première JV dans le domaine des télécoms entre le MPT - alors Ministère des Postes et Télécoms chinois - et ITT Télécom Belgique (au nom de ITT Corp) : SBTEMC, Shanghai Bell Telecom Equipment Manufacturing Company, installée dans une usine alors au centre de Shanghai. En 1987, lorsque Alcatel rachète la partie Télécom du conglomérat ITT, la société devient officiellement Alcatel Shanghai Bell - et ouvre l'un des sites de production d'équipements et réseaux d'infrastructure télécom les plus importants au monde dans la zone de Piudong-; elle le reste jusqu'à fin 2006 lors d'un autre rachat d'équipementier télécoms par Alcatel, la société américaine Lucent Technologies, devenant ainsi Alcatel-Lucent et, en Chine, Alcatel-Lucent Shanghai Bell. Pour info et dans le domaine du mobile, le premier réseau expérimental 2G installé par Alcatel Shanghai Bell le fut dans la ville de Jiaxing (Zhejiang).

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook