La Banque centrale européenne appelle à une régulation mondiale des cryptomonnaies




Le 27 Avril 2022, par François Lapierre

Branle-bas de combat au sein des banques centrales. Elles appellent à une régulation mondiale des cryptomonnaies, qui ont atteint une taille critique supérieure à celle des prêts hypothécaires à risque… Ceux là-même qui ont provoqué la crise financière de 2008.


Le danger des crypto-actifs

La Banque centrale européenne appelle à une régulation mondiale des cryptomonnaies
Le jour où la bulle des cryptomonnaies éclatera, comment l'économie réagira-t-elle ? La question se pose et la réponse risque de ne pas être agréable à entendre pour l'économie mondiale. Car la taille du marché des crypto-actifs a désormais dépassé celle du marché des prêts hypothécaires à risque lorsque celui-ci a provoqué la grande crise financière de 2008 : 1.300 milliards de dollars.

La Banque d'Angleterre ainsi que la Banque centrale européenne (BCE) ont lancé un appel pour plus de régulation du secteur des crypto-actifs. Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, a déclaré : « Nous devons déployer des efforts coordonnés au niveau mondial pour faire entrer les crypto-actifs dans le champ de la réglementation ». Ces actifs engendrent « instabilité et insécurité », a-t-il pointé du doigt.

Une contre-offre publique

Le secteur se développe dans l'anarchie la plus totale, étant donnée sa nature décentralisée. C'est cela qu'il faut changer, souligne Fabio Panetta, en faisant en sorte que ces actifs soient soumis à des normes « conformes à celles appliquées au système financier ». Il est donc nécessaire que les régulateurs du monde entier s'entendent pour éviter une « frénésie de prise de risque anarchique ».

Et la régulation n'est qu'une partie de la réponse à apporter aux crypto-actifs. Il faudra aussi répondre à une demande réelle et il revient aux pouvoirs publics de s'emparer de cette question, sinon « d'autres interviendront ». La BCE a lancé son projet d'euro numérique qui devrait offrir les mêmes possibilités que les cryptomonnaies, mais avec en plus la stabilité d'une devise officielle.