Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Banque centrale européenne met 750 milliards d'euros pour soutenir l'économie





Le 19 Mars 2020, par Olivier Sancerre

La Banque centrale européenne a sorti la grosse artillerie pour soutenir l'économie du vieux continent en proie à l'épidémie de coronavirus. 750 milliards d'euros vont être engagés.


Le bazooka de la BCE

Les conséquences des mesures de confinement décidées dans plusieurs pays européens, dont la France, et l'activité qui tourne au ralenti dans l'ensemble de l'UE a poussé la Banque centrale européenne à agir de nouveau. Après une première enveloppe de 120 milliards d'euros, la BCE a annoncé un nouveau plan à hauteur de 750 milliards d'euros qui lui permettra d'acquérir de la dette privée et publique. Ce programme d'urgence face à l'épidémie sera réalisé d'ici la fin de l'année, et il se poursuivra tant que la phase de crise du coronavirus ne sera pas terminée.

En acquérant massivement de la dette, la BCE espère soutenir les banques et en retour, les inciter à maintenir (voire augmenter) le volume des prêts accordés aux entreprises et aux particuliers. À l'heure actuelle, ni les uns ni les autres ne se lancent dans de gros achats ou de lourds investissements, mais ce programme est aussi un signal en direction des marchés. La Banque centrale a indiqué qu'elle ferait « tout ce qui est nécessaire dans le cadre de son mandat », « quoi qu'il en coûte ».

Soutenir la production et l'emploi

Ces centaines de milliards d'euros vont irriguer le système économique européen, avec l'objectif de soutenir la production et l'emploi. Ce « bazooka » de la BCE est encore plus important que celui dégainé par la Fed, la réserve fédérale américaine, qui a émis 500 milliards de dollars de bons du Trésor et mis sur la table 200 milliards de titres hypothécaires afin de maintenir à flot l'économie américaine.

Emmanuel Macron soutient ces « mesures exceptionnelles ». Le président français a ajouté qu'il revenait maintenant aux États européens d'être « au rendez-vous » par des interventions budgétaires et « une plus grande solidarité financière au sein de la zone euro. Nos peuples et nos économies en ont besoin ». Reste à définir les mécanismes qui permettront d'améliorer une solidarité qui ne coule pas de source actuellement.



Tags : BCE

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook