Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Banque de France rassure sur la solidité du secteur bancaire français





Le 20 Mars 2023, par La rédaction

Rassurer : c'est le mot d'ordre des responsables financiers et bancaires depuis la faillite retentissante de la Silicon Valley Bank le 10 mars dernier. François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, assure ainsi de la solidité du secteur bancaire français et européen. Et revoit sa prévision de croissance à la hausse.


Un secteur bancaire français qui tient le choc

La Banque de France revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour 2023. « La croissance devrait être de 0,6 % sur l’année, au lieu de 0,3 % », détaille François Villeroy de Galhau au Monde. Il ajoute : « Nous devrions donc effectivement échapper à la récession ». Un soulagement alors que les difficultés économiques sont toujours très fortes. D'ailleurs, les projections de l'institution « sont entourées d’une incertitude accrue du fait des tensions financières depuis le 10 mars ».

Le 10 mars, synonyme de faillite de la Silicon Valley Bank (SVB) aux États-Unis. Beaucoup craignent une contagion au reste du monde, en témoigne le rachat express de Credit Suisse par UBS. Mais pour le gouverneur de la Banque de France, ce risque doit être écarté : « L’industrie bancaire en France est concentrée autour de six grandes banques qui ont toutes un modèle d’affaires stable et profitable, une forte maîtrise des risques, et un haut degré de conformité aux règles ».

Croissance en hausse, inflation en baisse

Pour ce qui concerne le cas spécifique de Credit Suisse, « c’est une banque qui avait depuis plusieurs années un problème de modèle d’activité et de rentabilité, et qui souffrait de contrôles internes insuffisants ». La solution d'adossement avec UBS est « bienvenue », souligne François Villeroy de Galhau.

En ce qui concerne les indicateurs macroéconomiques français, la prévision de la Banque de France pour l'inflation est en recul par rapport à la précédente : 5,4% cette année, au lieu de 6%, grâce à des prix de l'énergie sur la pente descendante. La hausse des prix devrait commencer à ralentir au deuxième semestre.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook