Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Banque de France revoit sa prévision de croissance à la baisse





Le 11 Mars 2019, par

La croissance française devrait être encore moins forte qu’escompté au premier trimestre. La Banque de France a en effet revu à la baisse la progression du PIB hexagonal.


En prévoyant désormais 0,3% de croissance au premier trimestre, la Banque de France a baissé sa précédente estimation de 0,1 point. Les raisons qui expliquent ce trou d’air ne sont pas nécessairement le fait du contexte français, mais plutôt international. L’institution relève ainsi que l’ensemble de l’Union européenne est dans une passe difficile qui ne devrait pas s’améliorer à court terme. Sans oublier les incertitudes qui pèsent sur le Brexit ainsi que la guerre commerciale qui se poursuit entre les États-Unis et la Chine.

Toutefois, la France pourrait s’en sortir un peu mieux que d’autres, comme le note la Banque de France. Au contraire de l’Allemagne et de l’Italie qui vont prendre de plein fouet le recul des échanges commerciaux internationaux, l’Hexagone est moins sujet aux variations du commerce international. Par ailleurs, les 11 milliards d’euros mis sur la table par le gouvernement afin de répondre aux exigences sur le pouvoir d’achat par les « gilets jaunes » permettront de soutenir la consommation. L’économie française va aussi bénéficier de la baisse du chômage enregistrée ces derniers mois.

Sur le long terme cependant, un optimiste relatif est de mise. La Banque de France estime en effet que la période actuelle n’est pas une « récession » : l’institution a de bonnes raisons de penser que le ralentissement actuel n’est que « temporaire ». De fait, les différents secteurs d’activité montrent une bonne résistance, à instar de la production industrielle en croissance ou encore l’activité dans la construction et les services.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook