Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Commission européenne prépare ses griefs contre Google





Le 18 Avril 2016, par

Il y a un an, la Commission européenne lançait une enquête sur Google. Objectif : savoir si le service web abusait de sa position dominante sur le marché de la recherche depuis les appareils mobiles sous Android — qui équipe 80% des smartphones dans le monde.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Les services de la commissaire à la concurrence, la pugnace Margrethe Vestager, s'apprêtent à diffuser la « communication des griefs », c'est à dire les reproches nourris par la Commission contre Google. Cette communication ouvre une nouvelle séquence entre les deux parties : maintenant que Google connait l'acte d'accusation, la société va pouvoir bâtir sa défense.

La Commission statuera ensuite et décidera, s'il le faut, d'une sanction. Et si jamais l'Europe juge que Google a été pris à tricher, l'amende pourrait être salée : 10% du chiffre d'affaires annuel de l'entreprise, ce qui représente 7,5 milliards de dollars ! Du jamais vu.

Margrethe Vestager et ses services reprochent notamment à Google d'avoir barré la route d'Android à des services concurrents de ceux du moteur de recherche. La commissaire n'a rien contre l'innovation bien au contraire, mais elle estime que l'entreprise doit se plier aux mêmes règles que tous, sans abuser de sa puissance.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : google

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook