Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Commission européenne tacle le gouvernement français sur la réduction des déficits





Le 25 Février 2014, par Aurélien Delacroix

La France ne devrait pas revenir sous la barre des 3% de déficit en 2015. Bruxelles a en tout cas fait part de sa grande réserve sur les prévisions du gouvernement français.


La dégradation des comptes publics en France devrait se poursuivre cette année et en 2015; à en croire les prévisions de la Commission européenne, le déficit s'établira à 4% en 2014, et 3,9% l'année prochaine. On est bien loin des promesses du gouvernement, qui assurait 3,6% cette année et 2,8% en 2015… Pire encore, ces prévisions de l'exécutif européen sont pires que les précédentes annoncées il y a quelques semaines, qui étaient de respectivement 3,8% et 3,7%. Autant dire qu'il y a un gouffre entre les promesses et les prédictions. Et c'est sans compter l'endettement qui atteindra 96,1% en 2014 et 97,3% en 2015.
 
Le chômage suivra cette pente ascendante, d'après la Commission, qui table sur 10,9% cette année et 11% en 2015. De quoi sérieusement déprimer… même si du côté de la croissance, l'Europe espère du mieux : 1% puis 1,7% pour 2015, des prévisions en phase cette fois avec celles du gouvernement. L'an dernier, ce dernier avait au terme d'un marathon de négociations, obtenu du commissaire Olli Rehn un assouplissement du retour sous la barre des 3% de déficit, qui devait intervenir en 2015. Ça ne sera visiblement pas le cas.
 
À moins que le pacte de responsabilité, promu par François Hollande, ne porte ses fruits. La Commission n'a d'ailleurs pas pris en compte cette initiative qui va alléger les charges des entreprises d'une cinquantaine de milliards d'euros financés par des économies sur le budget de l'État. Non seulement cela réduira mécaniquement le déficit, mais encore les entreprises vont retrouver des marges pour investir et embaucher. Mais le gouvernement n'est pas suffisamment rentré dans les détails, reproche t-on à la Commission. Il est vrai que les détails doivent encore être discutés, ce qui devrait être fait avant les élections au printemps.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook