Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France emprunte à un taux historiquement bas





Le 3 Avril 2015, par

Il n’aura jamais été aussi bon marché pour la France d’emprunter : les taux à 10 ans du pays sont extrêmement faibles actuellement. Dernière preuve en date, un emprunt très récent de 4,711 milliards d’euros qui s’est réalisé sur 10 ans pour 0,46%.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
À ce tarif, les investisseurs ne vont pas gagner grand chose à prêter leur argent à l’hexagone. Mais pourquoi acceptent-ils des taux aussi faibles ? La réponse est simple : la signature de la France est la garantie que leur argent leur sera bel et bien rendu… En ces temps de défauts de paiement, c’est quelque chose qui compte !

Même si l’économie du pays est encore chancelante, malgré un frémissement observé depuis le début de l’année, les taux français bénéficient aussi du déversement de milliards d’euros de la BCE dans le cadre du programme d’assouplissement monétaire qui fait mécaniquement baisser les taux d’emprunt.

Le résultat est là. L’hexagone peut se permettre d’emprunter à des taux historiquement bas et toujours plus proches de zéro : début février, la France levait à un taux de 0,61%… On est encore loin du bund allemand qui, pour la même durée de 10 ans, emprunte à 0,16% ! Mais c’est toujours mieux qu’en 2012 où la France versait un rendement de 3,46% pour de la dette sur 11 ans. Actuellement, les échéances sur 4 ans opèrent même en territoire négatif, avec toujours le même succès.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : emprunt

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook