Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Poste autorisée à augmenter ses prix





Le 25 Juillet 2014, par Olivier Sancerre

La Poste pourra augmenter ses prix. L'Arcep, l'autorité de régulation du secteur postal, a ainsi autorisé l'entreprise publique à appliquer au prix de ses services une hausse de 3,5% sur la période 2015 et 2018, en plus de l'inflation.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Il s'agit ici d'un cadre global destiné à tous les tarifs de la Poste. De fait, la société pourra moduler le prix de certains produits à la hausse, comme pour les timbres J+1 (rouge) et J+2 (vert), qui seront vendus plus chers que d'autres services. La Poste obtient ici un encadrement tarifaire bien plus généreux que le précédent, où elle était limitée à une augmentation des prix de 1% en moyenne. L'Arcep autorise cette fois l'entreprise à hausser ses tarifs du niveau de l'inflation plus 3,5%.
 
Cette autorisation cadre avec les demandes de la Poste, qui voit ses activités traditionnelles de distribution du courrier fléchir. Les plis ont baissé de 4,3% en moyenne de 2008 à 2012, et l'an dernier cette baisse a été de 5,5%. Elle devrait plonger encore 6,3% en moyenne de 2015 à 2018. C'est pire encore pour le courrier prioritaire, dont le nombre a chuté de 24% entre 2012 et 2013; ces 600 millions de lettres en moins coûtent cher à l'entreprise qui n'a pas eu d'autre choix que de demander (et obtenir) l'autorisation d'augmenter substantiellement ses prix.
 
Car sans évolution des prix, la Poste devra faire face à une perte de 3 milliards d'euros, avait prévenu Philipps Wahl, le PDG de l'entreprise. Ça n'a d'ailleurs rien d'une surprise : dans tous les pays, le coût des timbres a fortement augmenté, tandis que le métier de facteur est de plus en plus revu pour apporter plus de services.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook