Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La SNCF invente le Netflix du voyage





Le 28 Janvier 2015, par

La SNCF continue d'expérimenter avec sa filiale iDTGV. Le groupe met ainsi en place un abonnement illimité à ses trains low cost qui ressemble à Netflix ou Spotify… mais il ne s'agit évidemment pas de consommer des films ou de la musique à volonté !


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
L'abonnement mensuel est fixé à 59,99 euros par mois. Les clients de cette nouvelle offre originale pourront voyager autant qu'ils le désirent sur les lignes iDTGV. À l'image des forfaits « tout compris » que l'on peut trouver chez certains fournisseurs de contenus sur internet, exception faite que l'on parle ici de voyages.

iDTGVMAX est pourtant moins flexible que Netflix. Le volume d'abonnements est en effet limité à 10 000 abonnés, et visiblement les clients intéressés sont nombreux (il est vrai que l'aubaine est plus qu'attirante). En une poignée d'heures, ce sont ainsi plus de 1 000 forfaits qui ont été écoulés.

Une fois le précieux sésame numérique en poche, la sélection de son voyage est très simple : tout se déroule via l'application mobile iDTGV, où l'on sélectionnera son train et réservera sa place assise, jusqu'à 5 heures avant le départ. Celle-ci est garantie dans un wagon spécifique, dédié aux seuls « Maxtrotters » mais attention : pas plus de quarante sièges sont disponibles par ligne et évidemment, la réservation se comprend dans la limite des places disponibles.

iDTGVMAX se destine également aux seuls voyages de plus de trois heures. On ne pourra pas réserver pour ses proches ni sa famille, la carte étant nominative.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : idtgv, sncf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook