Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La SNCF perd la ligne Marseille-Toulon-Nice





Le 29 Octobre 2021, par La rédaction

C'est une première en France, rendue possible par l'ouverture du rail à la concurrence : le TER entre Marseille, Toulon et Nice va être exploité par Transdev et non plus la SNCF.


Du jamais vu en France

Le monopole de la SNCF a vécu en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, et tout simplement en France. Les élus de la région ont voté à la majorité absolue pour l'attribution de la ligne TER Marseille-Toulon-Nice à Transdev, une exploitation qui débutera à partir de 2025. La concession, d'une durée de 10 ans, est estimée à 870 millions d'euros. Le futur exploitant de cette ligne, qui représente 10% du trafic régional en nombre de trains proposés, va devoir mettre les bouchées doubles.

Renaud Muselier, le président de la région, a en effet promis que le taux de ponctualité des trains sur la ligne sera de 92%, avec un taux d'annulation de 2%. Des chiffres à comparer avec ceux de la SNCF : en 2016, 20% des trains étaient en retard, 1 train sur 10 étant tout simplement annulé. La région s'attend à ce que le trafic soit multiplié par deux avec 14 allers-retours chaque jour, contre 7 actuellement, le tout pour un coût équivalent.

Un exemple à suivre ?

Un second lot est revenu à la SNCF, seule en lice. Il s'agissait d'attribuer l'exploitation des lignes Azur (Cannes-Grasse, Nice-Tende, Les Arcs-Draguigan et Vintimille), qui représentent 23% du trafic régional. Ce contrat d'une valeur de 1,5 milliard d'euros n'a pas changé de main, mais bien sûr c'est Marseille-Toulon-Nice qui retient l'attention.

Transdev, filiale à 66% de la Caisse des dépôts, va devoir faire ses preuves sur une des lignes les plus fréquentées en PACA. Et si le succès est au rendez-vous, il ne fait guère de doute que d'autres exécutifs régionaux emboîteront le pas. La mise en concurrence du rail est attendue de pied ferme dans plusieurs régions afin d'améliorer le service dans les TER.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook