Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La SNCF veut doubler la part de marché du train en dix ans





Le 1 Juin 2021, par François Lapierre

La SNCF a l'ambition de doubler la part du ferroviaire dans les transports en France. Un objectif qui passe par une grille de prix plus modérés, selon Jean-Pierre Farandou, PDG de l'entreprise.


Passer de 10% à 20%

Après une séquence éprouvante liée à la crise sanitaire, la SNCF a bien l'intention de rebondir. Mais le transporteur ferroviaire veut faire plus encore : son objectif est de tout simplement « doubler le nombre de voyageurs en dix ans dans les trains », comme l'a expliqué Jean-Pierre Farandou, le PDG de l'entreprise, dans un entretien au Journal du dimanche. Il y explique que le train ne représente qu'un dixième du total des transports : « seuls 10% des gens choisissent le train, alors que 85% prennent encore la voiture ».

Le but du patron de la SNCF, c'est que d'ici dix ans, la part de la voiture diminue à 75% et que celle du train atteigne 20%. Il faut donc « doubler le nombre de voyageurs en dix ans dans les trains ». Comment y parvenir ? D'abord en proposant des tarifs modérés. La SNCF va ainsi présenter cette semaine une gamme tarifaire « plus simple, plus lisible et plus claire », avec notamment des petits prix « jusqu'aux derniers jours précédant le départ ».

Cap sur l'écologie

Cette conquête des voyageurs passe aussi par « la création d'espaces différenciés à bord des trains ». Jean-Pierre Farandou envisage ainsi plusieurs « ambiances » de voyage à bord du train (travail, repos, famille…), ainsi qu'un effort sur les connexions de porte à porte, l'intermodalité. Il faudra améliorer l'offre de parkings dans les gares, mais aussi faire de la place au vélo.

Le patron de la SNCF tient un argument de poids, car l'enjeu du doublement de la part de marché du train est non seulement commercial, mais aussi écologique. Il donne pour exemple un TGV qui pollue 50 fois moins qu'une voiture et 80 fois moins qu'un avion… De quoi attirer les Français soucieux des enjeux environnementaux. Enfin, l'entreprise souhaite produire 20% de sa consommation d'énergie renouvelable en cinq ans, en s'appuyant sur son patrimoine foncier libre : « Nous pouvons avoir 50 projets très concrets d'ici 2025 ».



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook