Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Sécu a prélevé 328 milliards d'euros de cotisations en 2013





Le 31 Décembre 2014, par

Il faut au moins ça pour tenter de réduire un déficit béant. En 2013, l'organisme de protection sociale a prélevé pas moins de 328 milliards d'euros de cotisations, tout en réduisant les exonérations.


@Shutter
@Shutter
En 2013, le déficit propre de la Sécurité sociale se montait à 12,5 milliards d'euros. Et cela malgré plus de 328 milliards d'euros de prélèvements de cotisations sur toute l'année. D'après les chiffres publiés l'Acoss, la caisse nationale des Urssaf, la Sécu a prélevé en 2013 très exactement 328,6 milliards d'euros de cotisations.

En parallèle, elle a poursuivi la réduction des exonérations de cotisations, de 6,4 % il y a deux ans, à 25,7 milliards d'euros. Une manière comme une autre de tenter de résorber le déficit monstrueux qui accable l'organisme. Ces réductions d'exonérations ont débuté en 2008, où ces ristournes avaient atteint un montant record de 30,7 milliards d'euros. 

Quoi qu’il en soit, la baisse d’exonérations de 2013 a pour cause une décision bien précise de la part du gouvernement, à savoir la fin des exonérations des heures supplémentaires, qui a été décidé en 2012 lors de l’arrivée de François Hollande au pouvoir. Une mesure symbolique puisqu’elle avait été instaurée par l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook