Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La cote de satisfaction d'Emmanuel Macron plonge





Le 27 Août 2017, par Olivier Sancerre

Jamais un président de la République n'avait encaissé un tel recul dans une enquête d'opinion. Le baromètre Ifop pour le Journal du Dimanche tire la sonnette d'alarme pour Emmanuel Macron, qui dévisse complètement dans ce sondage mensuel.


La cote de satisfaction du chef de l'État a perdu 14 points sur le mois d'août, après une baisse de 10 points en juillet. Avec 40% de Français qui se disent satisfaits de son action à la tête du pays, Emmanuel Macron signe la pire performance de la cinquième République : cette perte de 24 points en deux mois dépasse la chute de 20 points enregistrée par Jacques Chirac entre mai et août 1995. L'actuel locataire de l'Élysée se compare défavorablement à ses prédécesseurs : en août 2012, François Hollande pointait à 54%, Nicolas Sarkozy surfait lui encore sur un état de grâce à 69%.

Le président de la République entraîne dans son sillage son Premier ministre. Edouard Philippe voit sa cote glisser de 9 points. Ces chutes brutales s'expliquent, entre autres, par les nombreux cafouillages de cet été : hausse programmée de la CSG qui va surtout toucher les seniors (-14 points chez les plus de 50 ans), la baisse de 5 euros sur les aides au logement (-14 points chez les 18-24 ans), la cacophonie autour de la taxe d'habitation… La politique difficilement lisible de l'exécutif s'accompagne également d'un manque d'explication.

Selon l'Ifop, les Français font part de leur incompréhension concernant les premières mesures prises, mais ils font aussi montre de leur impatience vis à vis de réformes qui tardent à se mettre en place, ainsi que de leur inquiétude. Là aussi, c'est le fruit d'un manque de pédagogie comme l'a d'ailleurs souligné, assez crûment, le président de la République durant son voyage en Europe de l'Est. Emmanuel Macron pourra se rassurer en constatant que sa cote de satisfaction est encore largement supérieure à son score du premier tour, qui a été de 24%.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook