Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La croissance sera moins élevée que prévu selon le gouvernement





Le 3 Avril 2019, par Olivier Sancerre

Le gouvernement revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour la période 2020-2022. L’hypothèse est désormais de 1,4% par an.


Il y a un an, la trajectoire de croissance était fixée par le gouvernement à 1,7% chaque année pour la période 2020 à 2022. Dans le programme de stabilité envoyé à la Commission européenne (et partagé par Le Figaro), l’exécutif revoit la croissance à la baisse : désormais, la croissance ne devrait pas dépasser les 1,4% chaque année d’ici la fin du quinquennat. Pour 2019, la prévision tombe à 1,4%, c’est 0,5 point de moins que la précédente estimation...

 

Les autres chiffres portent la marque des difficultés macro-économiques subies non seulement par la France, mais aussi par l’Europe dans son ensemble. Le déficit de l’Hexagone sera de 1,2% du PIB en 2022, contre 0,3% précédemment prévu. La dette publique sera ramenée à 96,8% seulement, alors que l’estimation initiale était de 89,2%. L’endettement ne devrait reculer que de 1,6 point, au lieu des 5 points sur lesquels le candidat Macron s’était engagé.

 

L’an dernier, le gouvernement avait fait savoir à Bruxelles que le taux des dépenses publiques allait reculer de 4 points d’ici la fin du quinquennat : finalement, la baisse ne sera que de 3 points. L’exécutif a visiblement pris en compte le ralentissement de l’activité visible ces derniers mois.




Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"












Rss
Twitter
Facebook