Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La croissance sera moins élevée que prévu selon le gouvernement





Le 3 Avril 2019, par

Le gouvernement revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour la période 2020-2022. L’hypothèse est désormais de 1,4% par an.


Il y a un an, la trajectoire de croissance était fixée par le gouvernement à 1,7% chaque année pour la période 2020 à 2022. Dans le programme de stabilité envoyé à la Commission européenne (et partagé par Le Figaro), l’exécutif revoit la croissance à la baisse : désormais, la croissance ne devrait pas dépasser les 1,4% chaque année d’ici la fin du quinquennat. Pour 2019, la prévision tombe à 1,4%, c’est 0,5 point de moins que la précédente estimation...

 

Les autres chiffres portent la marque des difficultés macro-économiques subies non seulement par la France, mais aussi par l’Europe dans son ensemble. Le déficit de l’Hexagone sera de 1,2% du PIB en 2022, contre 0,3% précédemment prévu. La dette publique sera ramenée à 96,8% seulement, alors que l’estimation initiale était de 89,2%. L’endettement ne devrait reculer que de 1,6 point, au lieu des 5 points sur lesquels le candidat Macron s’était engagé.

 

L’an dernier, le gouvernement avait fait savoir à Bruxelles que le taux des dépenses publiques allait reculer de 4 points d’ici la fin du quinquennat : finalement, la baisse ne sera que de 3 points. L’exécutif a visiblement pris en compte le ralentissement de l’activité visible ces derniers mois.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook