Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La fin des chaudières au fioul reportée de six mois





Le 10 Juin 2021, par François Lapierre

Le gouvernement a repoussé de six mois la fin des chaudières au fioul, qui aura finalement lieu mi-2022 plutôt que le 1er janvier de l'année prochaine. Un report qui ne changera rien au contenu du texte en lui-même.


Fin des chaudière au fioul : report à mi-2022

3 millions de particuliers utilisent des chaudières au fioul. Pour tous ceux-là, la mesure visant à y mettre fin est reportée à mi-2022 alors que la fin de ces chaudières devait intervenir dès le 1er juillet 2021 dans le neuf et le 1er janvier de l'année prochaine pour l'ancien. Le Figaro a relevé que le décret avec la nouvelle date précise sera soumis très prochainement au Conseil d'État pour validation, a assuré le ministère de la Transition écologique qui précise que la date de fin concernera aussi bien l'immobilier neuf que l'ancien.

Barbara Pompili a expliqué à l'Assemblée nationale que le texte prévoit des dérogations, car en fonction des situations il peut y avoir des difficultés ou des impossibilités techniques. La ministre de la Transition écologique rassure les propriétaires de chaudières qui fonctionnent parfaitement : il n'est pas question d'en changer y compris après la date de fin. Par ailleurs, le texte ne prévoit pas l'interdiction des réparations sur les installations existantes.

Pas d'application pour des cas marginaux

Autrement dit, il faut que la chaudière à fioul soit irréparable pour changer de système de chauffage. Emmanuel Wargon, la ministre chargée du Logement, ajoute que le décret ne s'appliquera pas dans certains cas marginaux, quand il n'y a aucune possibilité d'installer un autre type de chaudière dans des zones rurales où le gaz de ville n'existe pas, où le débit électrique est limité, ou encore quand l'espace manque pour stocker le bois indispensable aux chaudières à bûches ou granulés.

Pour pousser les Français détenteurs de chaudières à fioul à faire le grand pas vers un nouveau système, le gouvernement explique que les chaudières alternatives (bûches, granulés, gaz, pompe à chaleur) coûtent moins cher que celles à gaz et que le coût de la consommation de fioul au mètre carré revient plus cher qu'avec le gaz (il est cependant légèrement moins élevé que pour l'électricité).



Tags : chaudière

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook