Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La fin du statut de cheminot ferait économiser 100 millions d'euros à la SNCF





Le 9 Mai 2018, par

Pour Elisabeth Borne, la ministre des Transports, la fin du statut des cheminots permettra à la SNCF de générer de substantielles économies qui permettront à l'entreprise de rester compétitive par rapport à la concurrence.


L'extinction du statut des cheminots, c'est une des mesures phare de la réforme de la SNCF. La fin du recrutement au statut devra être mis en œuvre dès le 1er janvier 2020. Tous ceux qui seront embauchés à la SNCF bénéficieront du statut de cheminot et ce, pour le reste de leur carrière dans l'entreprise. En revanche, pour ceux qui seront embauchés par la suite, un nouveau contrat de travail leur sera proposé, qu'il faudra négocier entre partenaires sociaux via une convention collective. « On l'a dit très clairement, l'État s'engagera pour que cette discussion avance et pour que les cheminots soient rassurés sur le cadre social qui est le leur pour les nouveaux embauchés », a expliqué Elisabeth Borne au micro de Franceinfo.

Les surcoûts de la SNCF par rapport à la concurrence sont estimés à 27% ; le statut du cheminot représente un tiers de ces surcoûts soit, selon les calculs de la ministre des Transports, 100 millions d'euros par an pendant dix ans. Sur les 147 000 employés de la SNCF, 131 000 sont des cheminots dont le statut fixe les conditions d'embauche, le salaire, le déroulement de carrière, la mobilité, les congés, … 

Le gouvernement a fait de l'extinction du statut des cheminots un des trois piliers intangibles de sa réforme, avec l'ouverture à la concurrence et la transformation de la structure juridique de la SNCF. C'est aussi une des pierres d'achoppement avec les syndicats qui ont entamé le huitième épisode de la grève perlée. Le mouvement est censé se terminer fin juin.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook