Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La gestion des gares dans la ligne de mire de la Cour des comptes





Le 22 Avril 2021, par Olivier Sancerre

La Cour des comptes estime que les gares françaises sont mal gérées. Dans la ligne de mire de l'institution : Gares & Connexions, la filiale de la SNCF dont le modèle économique est jugé insuffisant.


La menace d'un transfert vers les régions

La Cour des comptes demande des changements significatifs dans la gestion des quelque 3.017 gares françaises. S'ils ne sont pas apportés, elle préconise purement et simplement un transfert de compétences vers les régions. Pour l'institution, Gares & Connexions est dans une « impasse financière » : son financement provient des redevances des compagnies ferroviaires, un modèle économique censé « permettre à l’entreprise de couvrir ses coûts d’exploitation et de dégager une marge opérationnelle pour financer les investissements en gare ».

Néanmoins, ce modèle souffre de « plusieurs faiblesses ». Le système de redevances est pointé du doigt pour son opacité, son aspect inégalitaire et sa tendance à favoriser les transporteurs. Les promoteurs privés captent en effet « une grande part de la valeur générée par les projets », selon la Cour qui épingle aussi une marge de manœuvre financière limitée pour la filiale de la SNCF.

Améliorer les marges financières

« Gares & Connexions devra convaincre ses interlocuteurs qu’elle demeure la mieux à même de gérer les gares », prévient la Cour des comptes. Et il faudra réformer le système de redevances afin d'améliorer les capacités d'autofinancement des gares. L'État est appelé à augmenter dans un premier temps les subventions pour l'entretien des bâtiments historiques. Mais il faudra aller plus loin.

Jean Castex a dit partager les principaux éléments de constat de la Cour des comptes ainsi que certaines de ses recommandations. Un contrat de performance va d'ailleurs être signé entre l'État et Gares & Connexions pour « déterminer des orientations pertinentes ». Du côté de la SNCF, on demande du temps pour mettre en œuvre le plan d'investissement dans les gares qui, d'ici 2024, vont bénéficier d'un milliard d'euros.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook