Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La hausse des prix de l'électricité pourrait représenter 150 euros de plus sur la facture annuelle





Le 22 Septembre 2021, par Olivier Sancerre

Les prix de l'électricité devraient fortement augmenter en début d'année prochaine, en raison de la reprise économique liée à la sortie de la crise sanitaire. Selon l'UFC-Que Choisir, cela représentera une hausse de 150 euros sur la facture annuelle en moyenne.


Électricité : hausse attendue de 10%

Les consommateurs doivent s'attendre à des hausses significatives des prix de l'électricité l'année prochaine. La prochaine révision du tarif réglementé de vente de l'électricité (TRVE), programmée pour février 2022, devrait en effet représenter une augmentation de 11,3% hors taxes, soit 10% toutes taxes comprises, d'après les calculs de l'UFC-Que Choisir. La facture annuelle pourrait s'alourdir de 150 euros, selon l'association de consommateurs, passant de 1.550 euros à 1.700 euros en moyenne.

L'estimation repose sur le degré d’exposition du TRVE aux prix sur les marchés de gros, et le niveau de ces prix sur les marchés de gros d’ici à la fin de l’année. La Commission de régulation de l'énergie (CRE), dont les recommandations sur les variations des prix de l'énergie sont généralement suivies par le gouvernement, n'a pas souhaité réagir ce qui n'est pas nécessairement un bon signe…

Solutions pour baisser la facture

L'association de consommateurs prévient que la hausse du TRVE va engloutir le « coup de pouce de 100 € du chèque énergie (dont sont privés 80% des ménages) censé répondre uniquement aux hausses déjà massives du gaz et des carburants ». Le gouvernement a en effet annoncé une aide exceptionnelle de 100 euros qui s'ajoute au chèque énergie de 150 euros en moyenne. Au ministère de la Transition écologique, on se dit « vigilant à l’évolution de la situation ».

L'UFC-Que Choisir a détaillé plusieurs leviers sur lesquels les pouvoirs publics peuvent appuyer pour réduire la facture d'électricité. Le relèvement de l'ARENH pourrait être une solution : ce dispositif permet aux fournisseurs alternatifs d'acheter de l'électricité nucléaire à un prix régulé. Il serait aussi possible de baisser certaines taxes qui pèsent sur les factures des consommateurs.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook