Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La lutte contre le réchauffement climatique peut-elle repartir ?





Le 23 Septembre 2014, par

New York marquera t-elle le renouveau de la mobilisation internationale contre les changements climatiques ? En tout cas, les Nations-Unies, qui ont fait de la Semaine sur le Climat un enjeu mondial, se sont données les moyens.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Enlisées depuis 2009 et l'échec de Copenhague, les discussions sur le climat et les meilleurs moyens de lutter contre les gaz à effet de serre pourraient bien en effet connaitre un nouveau départ à New York. 125 chefs d'État et de gouvernement sont attendus dans la métropole américaine afin de relancer les discussions autour de ce sujet qui intéresse toute la planète.
 
Les pierres d'achoppement sont connues. Les États-Unis et la Chine trainent des pieds pour adapter leurs économies aux enjeux environnementaux. Sous la présidence Obama, alors que les plus grands espoirs étaient placés dans la nouvelle administration de la Maison Blanche, rien n'est venu — le pays s'est même lancé tête baissée dans l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste. Quant à la Chine, elle ne souhaite pas obérer sa croissance en plaçant des barrières environnementales.
 
Tout cela est en train de changer petit à petit. Barack Obama a commencé à évoquer des efforts nécessaires, tandis que la Chine montre des signes d'intérêt pour ce sujet. L'Europe quant à elle est en pointe sur ce dossier, tout particulièrement la France qui tient bien son rang.
 
Reste les pays émergents qui ne veulent pas non plus sacrifier leur développement sur l'autel de la lutte contre le CO2. C'est pourquoi un « fonds vert » a été mis en place par les Nations-Unies afin de les aider à développer leur économie tout en s'adaptant à la lutte contre le réchauffement climatique. Objectif : 100 milliards de dollars à récolter auprès des gouvernements et des (très) riches particuliers.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook