Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La pénurie de moutarde guette





Le 10 Décembre 2021, par Olivier Sancerre

Panique sur la moutarde. La fameuse sauce souffre elle aussi de la pénurie de matière première, en l'occurrence la graine de moutarde que le Canada, plus gros exportateur mondial, ne parvient plus à produire dans les quantités nécessaires.


Une production enrayée

La production canadienne de graines de moutarde, ingrédient essentiel pour la sauce du même nom, est tombée de 135.000 tonnes en 2020, à 99.000 tonnes cette année. Le pays, principal producteur mondial de la matière première, a subi des événements climatiques qui n'ont pas permis de produire suffisamment de graines. En particulier dans la province du Saskatchewan qui a essuyé un épisode de chaleur inédit.

Et ce n'est pas terminé, puisque le Canada prévoit une baisse de la production de près de 30% d'ici l'été 2022 : le pays ne devrait ainsi plus fournir que 71.000 tonnes de graines de moutarde. Il faut donc s'attendre à des rationnements dans les exportations, tandis que les stocks de fin de campagne pourraient fortement chuter, prévoit le ministère de l'Agriculture canadien. En conséquence, les industriels qui fabriquent la moutarde sont à la peine.

Énorme déficit

L'Européenne de Condiments, qui possède des marques comme Bornier, Téméraire ou encore des marques distributeur, n'a ainsi pu acheter que 100 tonnes de graines de moutarde canadiennes cette année, contre 8.000 tonnes en temps normal. « On a un très fort déficit, tout la profession est en extrême tension avec l’impossibilité de s’approvisionner en graines de moutarde, même si on met le prix », explique le président de l'entreprise Michel Lardet, à BFM Business.

Et il ne faut pas s'attendre à ce que la production française compense la faiblesse de l'offre canadienne. L'Hexagone ne produit plus que 4.000 tonnes de graines de moutarde, contre 12.000 tonnes auparavant. Pour éviter une flambée des prix qui parait inévitable, Michel Liardet en appelle donc à un sursaut de la production française : « La seule stratégie pour l’avenir c’est 100% de la graine récoltée en France ». Mais pour cela, il faudra une stratégie financée en partie par l'État.



Tags : moutarde

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook