Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La perception des conditions de travail se dégrade





Le 25 Avril 2014, par

Les conditions de travail sont plus mal perçues en France que dans le reste de l'Europe. Le dernier baromètre annuel de l'Union Européenne sur le sujet dévoile des chiffres inquiétants.


Le ressenti des Français concernant leurs conditions de travail montre une claire détérioration ces cinq dernières années. 62% pensent en effet qu'elles sont moins bonnes, ce qui est tout de même 10 points de plus que la moyenne des 28 pays de l'Union. Seuls 9% des Français estiment que leurs conditions se sont améliorées. L'explication est à chercher du côté des effets de la crise économique qui a durement frappé durant la période donnée.
 
Le stress est une des causes principales de la détérioration des conditions de travail; 52% des sondés français estiment ainsi que cela représente un risque réel, soit un point de plus qu'en Europe. Les mouvements répétitifs sont la seconde cause de cette détérioration (40%), suivi par le fait de porter des charges lourdes (34%). Pour 73% des interrogés, le lieu de travail ne s'est pas adapté aux personnes âgées, tandis que 50% pensent qu'il manque des mesures de prévention contre les problèmes de santé et les accidents du travail. 
 
Il s'agit toutefois de relativiser, car le tableau n'est pas si sombre : pour 58% des Français, les conditions de travail restent bonnes - alors que dans l'Union, la moyenne s'établit à 53%. N'oublions pas également les spécificités du pays : 76% des Français s'estiment satisfait de l'équilibre entre travail et vie privée (74% en Europe), tandis qu'ils sont 83% à se dire satisfait du temps de travail et des horaires (contre 80% dans l'Union). Nul doute que les 35 heures y sont pour quelque chose.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook