Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La prime d’activité, un frein à l'augmentation des salaires ?





Le 23 Janvier 2019, par Anne Poirier

Actuellement victime de son succès du fait de sa forte revalorisation, la prime d'activité tend à rendre les augmentations de salaires moins efficaces.


Une incitation à ne pas augmenter ses salariés

C'est le paradoxe de telles aides, et de leur succès : si la prime d'activité constitue un instrument efficace de la protection sociale contemporaine, elle contribue également à rendre les augmentations de salaires moins voire peu efficaces. Ainsi le passage d'un salaire de 1.200 à 1.800 euros nets de salaire coûterait 1.400 euros à l'employeur, mais ne rapporterait que 220 euros à l'employé, du fait des cotisations, des impôts, et sutout de la perte de la prime d'activité.... Une véritable incitation à ne pas augmenter ses collaborateurs, tout en laissant la différence à la charge de l'Etat.

Difficile à ce jour de mesurer toutes les conséquences de ce qui constitue de facto un subventionnement des salaires par l'Etat. Faudra-t-il par la suite, tous les ansn qu'un comité d'experts se prononce sur l'opportunité d'une revalorisation exceptionnelle de la prime d'activité ? Cette prestation sociale va-t-elle s'inviter aux négociations annuelles obligatoires dans l'entreprise ? Y a-t-il encore un intérêt pour l'employeur à développer une politique salariale pour le bas de la grille de salaires ? En effet, une fois cette prime installée, il va devenir difficile de la supprimer. Tout le monde va t-il du coup se tourner vers l'Etat pour obtenir plus ?  Il est vrai que les emplois peu qualifiés sont particulièrement menacés par la concurrence des robots et l'intelligence artificielle, après avoir connu celle des pays asiatiques. Le modèle social Français suppose que l'Etat-providence intervienne pour soutenir un large pan du marché du travail. Quant aux entreprises, cette revalorisation ne leur coûte effectivement rien, contrairement à un coup de pouce au SMIC ou à une augmentation individuelle...




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook