Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La réforme du travail en œuvre avant la fin de l’année





Le 26 Mai 2017, par

« Libérer le travail », c’est le leitmotiv du gouvernement d’Edouard Philippe, et la volonté d’Emmanuel Macron qui en a fait une pierre angulaire de son programme. Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a donné l’agenda de l’exécutif.


Au micro de France Info, Christophe Castaner a dit et confirmé que la priorité du nouveau président de la République était de réformer le travail. L’entrée en vigueur des réformes est programmée d’ici la fin de l’année : « Notre objectif c'est qu'à l'automne, nous soyons opérationnels ». Pour y parvenir, il faudra d’abord faire voter par le Parlement une loi d’habilitation, puis que le chef de l’État signe les ordonnances.

Tout cela ne peut être réalisé que s’il y a concertation avec les syndicats et représentants du patronat, et surtout que les élections législatives apportent une majorité à Emmanuel Macron. Les discussions avec les syndicats vont en tout cas bon train. La CPME et la CFE-CGC ont ainsi été reçus à l’Élysée, ces derniers ayant même indiqué que la réforme pourrait être bouclée dès la rentrée de septembre. Edouard Philippe et sa ministre du Travail, Muriel Pénicaud, sont également à la manœuvre.

Le porte-parole du gouvernement a une fois de plus martelé que l’objectif du président de la République était de ramener le chômage autour de 7% d’ici la fin du quinquennat, en 2022. La réforme du code du travail est un pan essentiel de ce programme mais elle risque de mal passer auprès de plusieurs syndicats, qui réclament du temps… ce que ne peut leur offrir l’exécutif.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : réforme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook