Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La rigueur en Arabie saoudite





Le 6 Septembre 2016, par Olivier Sancerre

L'Arabie saoudite n'a plus les moyens de ses folles ambitions. Le pays, frappé de plein fouet par la baisse du prix du pétrole, doit réduire la voilure sous peine de creuser son déficit.


On a peine à le croire alors que le pays n'a habituellement pas ce genre de problème, mais la réalité est là : l'Arabie saoudite a gelé une vingtaine de milliards d'investissements pour des projets de construction et d'infrastructures. Voilà qui marque un coup d'arrêt dans le gigantisme des projets immobiliers du royaume.

Bloomberg rapporte également que Ryad cherche à réduire les budgets des ministères de 25%. Une telle coupe claire va aboutir à la fusion de plusieurs portefeuilles ; on parle même de suppression pour certains ministères. Le vice-prince héritier, Mohammed ben Salma, va mettre en place un programme de réformes volontaristes dans l'appareil de l'État, ainsi que des coupes dans les subventions et des hausses pour certaines taxes. 

Mais il a aussi l'ambition de réduire le poids de l'or noir dans l'économie saoudienne. La moindre baisse du pétrole a un impact direct sur les comptes du pays. En 2015, l'Arabie saoudite a affiché un déficit budgétaire de pratiquement 100 milliards de dollars, ce qui représente 16% du PIB du pays ! 



Tags : pétrole

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook