Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La santé insolente du groupe LVMH malgré les crises





Le 13 Octobre 2022, par Olivier Sancerre

Les crises n'ont guère d'impact sur le secteur du luxe en général, et pour LVMH en particulier. Le groupe français affiche une santé insolente au troisième trimestre, et ce malgré un marché asiatique toujours en retrait.


Hausses fulgurantes des ventes

L'actualité géopolitique et le contexte économique fortement marqué par la flambée des prix de l'énergie n'ont pas vraiment prise sur l'activité de LVMH. Le groupe de luxe français se veut confiant « dans la poursuite de la croissance actuelle », et cela se voit : au troisième trimestre, l'entreprise affiche un chiffre d'affaires de 19,75 milliards d'euros, en hausse de 27% par rapport à la même période de l'an dernier (+19% à taux de change comparable).

Sur les neuf premiers mois de l'année, LVMH a engrangé des ventes de 56,48 milliards d'euros : c'est 28% de mieux qu'en 2021 (+20% à taux de change comparable). La crise ? Connait pas ! Jean-Jacques Guiony, le directeur financier du groupe, explique d'ailleurs que l'inflation n'a pas eu d'effet significatif pour l'entreprise, et d'ailleurs « contrairement à d'autres industries, nous avons la possibilité de faire porter au clients le coût de l'inflation ». Ça ne changerait donc pas grand chose.

L'Asie toujours en retrait

Bien sûr, « l'industrie du luxe n'est pas immunisée contre la récession ou les chocs économiques, nous avons vu ça dans le passé », a-t-il admis. Mais « nous avons aussi vu que lorsque cela arrive, cela ne dure pas longtemps et les marques les plus solides en ressortent encore plus fortes ». Ces bons résultats tombent alors que les marchés asiatique et chinois, les plus importants pour LVMH, restent toujours difficiles en raison de restrictions sanitaires toujours en place.

Les ventes en Asie ont cependant retrouvé plus ou moins les mêmes niveaux qu'en 2021. En Europe, aux États-Unis et au Japon, elles sont en forte hausse depuis le début de l'année : la croissance s'établit respectivement à +43%, +19% et +32%. C'est l'activité Mode et maroquinerie qui pèse le plus lourd avec 9,69 milliards au troisième trimestre, et 27,82 milliard sur les neuf premiers mois.



Tags : LVMH

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook